Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Languedoc-Roussillon

» retour

À Béziers, La Cimade décline le FLE

4 décembre 2017

À La Cimade de Béziers, les cours de français langue étrangère sont ouverts à toutes et à tous, ils permettent aux personnes étrangères d’apprendre, d’échanger, de créer du lien social et participent d’un parcours d’intégration citoyenne.

« Dites-leur avec des fleurs » c’est autour de la Saint-Valentin que le cours de français langue étrangère (FLE) de ce vendredi après-midi s’anime. À la manœuvre, Jean-Paul Faure, bénévole à La Cimade et ancien directeur de l’Alliance française au Sri Lanka. Il est entouré de neuf participants, cinq femmes et quatre hommes qui s’installent autour d’une grande table dans une salle baignée de soleil. Certains sont hébergés dans le centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) de La Cimade de Béziers, d’autres pas.

C’est un cours de niveau A2, d’autres sont plutôt dédiés à l’alphabétisation ou de niveau B1. Ici tout le monde parle le français plus ou moins bien. Le cours se décompose en plusieurs étapes : découverte du sujet et du vocabulaire par l’intermédiaire d’un dessin, compréhension orale, compréhension par la lecture, puis écriture. « On fait de la lecture avec des groupe rythmiques qui font sens » précise Jean-Paul Faure.

Le texte est un extrait d’un livre intitulé Je vis en France, Vingt lectures faciles pour découvrir la civilisation française. Quelques réglages depuis le téléphone sont nécessaires, puis le son est transmis via une enceinte portable. Les étudiants écoutent studieusement. Tous sont concentrés et semblent profiter précieusement de ce temps d’apprentissage. La participation est au rendez-vous avec une énergie partagée pour améliorer ses acquis.

En mai 2016, un diplôme équivalent niveau A2 avait été remis aux étudiants lors d’une cérémonie mise en scène comme dans un organisme de formation officiel. « Ça nous a fait de la pub et des gens sont venus pour s’inscrire aux cours de FLE de La Cimade » analyse Jean-Paul Faure enseignant bénévole. Pour les personnes étrangères dans une situation difficile et précaire, bien souvent mises à l’écart par l’administration, la remise d’un diplôme, même s’il n’est pas officiel, est porteuse de sens.

Une initiative qui rappelle la carte « Cimade » remise à toutes les personnes accompagnées à Béziers. En effet, La Cimade de Béziers ne se résume pas Cada. Ici les locaux sont mixtes, lieu d’hébergement, lieu de vie, lieu d’accueil, espaces de travail et espaces festifs ouverts sur la ville et aux autres associations partenaires. La Cimade n’accompagne pas que les demandeurs d’asile hébergés et leur famille, mais aussi des déboutés, ceux qu’on appelle les Roms ou des sans-papiers.

La dynamique à l’œuvre à La Cimade de Béziers permet de réels échanges entre les personnes étrangères, les personnes qui les accompagnent et les autres publics de passage par le 14 rue de la Rotonde.

 

 

Photographies : Béziers, décembre 2017. © Rafael Flichman / La Cimade

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.