Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

» retour

À l’arrivée des vacances scolaires : expulsion en famille

2 juillet 2015

Mercredi 1er juillet Arsen, 13 ans, Elsa, 6 ans, et leurs parents, ont été expulsés en Arménie, pays où ils n’ont eu de cesse de dire qu’ils étaient menacés. La veille, aux aurores, cinq véhicules de la gendarmerie de Soissons se rendent à l’hôtel où est assignée à résidence la […]

Mercredi 1er juillet Arsen, 13 ans, Elsa, 6 ans, et leurs parents, ont été expulsés en Arménie, pays où ils n’ont eu de cesse de dire qu’ils étaient menacés.

La veille, aux aurores, cinq véhicules de la gendarmerie de Soissons se rendent à l’hôtel où est assignée à résidence la famille.

À leur bord plusieurs chiens et une vingtaine de gendarmes armés, d’après le propriétaire de l’hôtel, sommé par ces derniers d’indiquer où se trouve la famille.

C’est Elsa, 6 ans, qui a été emmenée la première, en dépit de ses hurlements, dans l’un des véhicules. Arsen, qui a une peur panique des chiens, a été placé dans une 2ème voiture. Puis chacun des deux parents.

Arrivés dans la soirée au CRA du Mesnil-Amelot ils ont été emmenés ce matin de force au Bourget, où un vol spécialement affrété pour l’occasion les attendait.

En trois semaines c’est la 5ème famille placée en rétention, la 14ème depuis le début de l’année.

Malgré l’acharnement des préfectures, et sous le regard bienveillant du ministère de l’intérieur, les deux précédentes familles placées au CRA du Mesnil-Amelot – nourrissons et enfants compris – avaient finalement été libérées par le juge des libertés et de la détention. Voir ici

Mais Arsen, Elsa et leurs parents n’auront pas eu le temps de voir un juge qui aurait pu mettre fin à cet enfermement qui constitue un terrible traumatisme, notamment pour des enfants.

La loi doit changer pour mettre un terme de manière définitive à l’enfermement des enfants en rétention.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.