Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

actions de soutien psychologique

25 octobre 2007

L’action a démarré après avoir pris conscience au sein du CADA que des personnes et notamment des enfants présentaient un certain nombre de troubles à prendre en compte aussi bien dans le récit que dans l’accompagnement de la vie de tous les jours.

L’action a démarré après avoir pris conscience au sein du CADA que des personnes et notamment des enfants présentaient un certain nombre de troubles à prendre en compte aussi bien dans le récit que dans l’accompagnement de la vie de tous les jours. Ces difficultés ne pouvaient pas être travaillées par des psychologues « classiques » (libéral, CMP,…etc) du fait de la langue, de la représentation du psychologue pour ces populations (sorcier? travailleur social ? peut-il m’aider pour mes papiers ?…) mais aussi du fait des difficultés sociales, matérielles, juridiques vécues par les personnes : que peut signifier « prendre soin de soi, de son psychisme », lorsqu’on risque d’être expulsé, qu’on ne sait pas comment on va subvenir à ses besoins les plus élémentaires (dormir, manger…). Il y avait donc besoin de créativité pour rencontrer les gens établir les liens, et ensuite faire émerger la souffrance afin de l’exprimer (mise en place d’accompagnements administratifs par la psychologue, de réunions d’information sur des thèmes généraux, d’activité d’animation enfant…etc)

Le but du travail est la recherche d’une écoute attentive de la souffrance, d’une reconnaissance de celle-ci (sans avoir à la justifier à apporter des preuve) d’une réhabilitation de sa dignité d’être humain.

Ce soutien peut apporter une aide à la rédaction du récit de vie en libérant la parole (bien que les deux interventions soient effectuées de manière nettement séparée et avec des personne différentes)

Au niveau d’un atelier d’expression corporelle, les enfants se sont appropriés cet espace comme lieu d’expression et la danse a permis de créer un lien et de permettre à certains d’entre eux d’aller beaucoup mieux et de retrouver une place dans le groupe.

Ce soutien permet parfois de déceler des troubles importants et de diriger vers le parcours de soins classique.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.