Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Bretagne-Pays de Loire

» retour

Présentation de La Cimade Bretagne-Pays de Loire

La région se compose de 8 groupes locaux et compte aujourd’hui plus de 300 adhérent·e·s. En 2015, plus de 1800 personnes ont été accompagnées dans leurs démarches dans le cadre des permanences de la région.

La région Cimade Bretagne-Pays de Loire se compose de 8 groupes locaux :

  • Saint Brieuc
  • Finistère : il existe une antenne à Brest et une à Quimper
  • Rennes
  • Nantes
  • Anjou
  • Morbihan : il existe une antenne à Vannes et une antenne à Lorient
  • Vendée : il existe une antenne à La Roche-Sur-Yon et une antenne aux Sables d’Olonne.
  • Le Mans : le groupe local du Mans a vu le jour en septembre 2015.

La région compte aujourd’hui plus de 300 adhérent·e·s.

En 2015, plus de 1800 personnes ont été accompagnées dans leurs démarches dans le cadre des permanences de la région.

La difficile mise en place de la réforme de l’asile

L’année 2015 a été marquée par l’adoption de la loi du 29 juillet 2015 sur le droit d’asile en France.

Certes, cette réforme apporte certaines garanties aux demandeurs d’asile, par ailleurs imposées par le droit européen, telles que l’accès aux conditions d’accueil pour tous, le droit de rester sur le territoire pendant le temps de la procédure d’appel, la possibilité de la présence d’un tiers lors de l’entretien devant l’Ofpra, ou encore la prise en compte de la composition familiale dans le versement de l’aide financière. Mais de sérieuses régressions viennent ternir ces quelques avancées, comme le fait que les cas d’examen accéléré des demandes et les cas d’irrecevabilité se soient multipliés, que la loi créée un dispositif d’hébergement « directif »…

Les mineurs isolés toujours plus mal traités par les pouvoirs publics

La situation des mineurs isolés étrangers a continué à se dégrader en 2015.

La maltraitance administrative des étrangers malades

Cette année a été marquée par un raidissement des pratiques préfectorales envers les étrangers malades. À Nantes et à la Roche sur Yon, les refus de délivrer des titres de séjour aux personnes étrangères malades se multiplient alors que l’Agence régionale de santé (ARS) considère qu’elles devraient rester en France pour se faire soigner.

L’hébergement

De la même façon que dans de nombreuses régions de France, la question de l’hébergement est prégnante. Tous les jours, des familles, des jeunes, des demandeurs d’asile, des déboutés viennent demander un abri dans les permanences de La Cimade.

L’accompagnement des personnes étrangères détenues

L’action de la Cimade en prison en fondamentale pour aider les personnes étrangères à préparer leur sortie dans la dignité.

En région Bretagne- Pays de Loire, La Cimade intervient dans 9 établissements pénitentiaires : Brest, Rennes (maison d’arrêt et centre pénitentiaire), Nantes (maison d’arrêt et centre pénitentiaire), Vannes, Lorient- Ploemeur, Fontenay Le Comte, la Roche Sur Yon. Au Mans, l’action est en cours de préparation.

Les bénévoles de la Cimade accompagnent les personnes détenues dans leurs démarches de demande ou de renouvellement de titre de séjour, d’aménagement de peine ou de contestation des mesures d’expulsion du territoire.

L’Aide à l’exercice effectif des droits au centre de rétention administrative de Saint-Jacques-de-la-Lande

Une équipe de quatre salariés est mobilisée pour intervenir auprès des personnes étrangères privées de liberté au CRA de Rennes en attente de leur expulsion du territoire français.

En 2015, pour la troisième année consécutive, le nombre de personnes étrangères (968) placées et enfermées au CRA de Saint-Jacques-de-la-Lande en Ille et Vilaine était en augmentation.

Environ 30% sont effectivement éloignés de force du territoire français.

Les principales nationalités représentées sont les Tunisiens, les Albanais, les Algériens, les Marocains et les Roumains. Il est important de noter qu’apparaissent ensuite les Iraniens (plus de 50), les Afghans (40) et les Libyens (plus de 30) ; des Irakiens (20), des Soudanais (19), des Syriens (17), des Somaliens et des Erythréens.

Les actions de sensibilisation et le festival Migrant’scène

De nombreuses actions de sensibilisation sont développées dans la région, à destination des publics scolaires, des partenaires associatifs, des travailleurs sociaux, des collectifs citoyens qui se posent des questions sur l’accueil des personnes migrantes en Europe et dans leur propre commune…

Tous les ans, le festival de la Cimade Migrant’scène se décline en novembre dans plusieurs départements de Bretagne et des Pays de la Loire autour de débats, de rencontres, de théâtre forum…

Le Français – Langues Etrangères

En région Bretagne-Pays de Loire, seul le groupe de Vendée développe des actions d’apprentissage du français.

Se former et former

Chaque année, des formations internes à destinations des bénévoles sont organisées aux niveaux local, régional et national, sur l’histoire, les valeurs et le fonctionnement de la Cimade, sur les aspects juridiques de l’accompagnement des personnes étrangères dans leurs parcours administratifs, sur la posture de l’animateur dans les actions de sensibilisation, sur les difficultés rencontrées dans les permanences…

L’équipe régionale assure également des formations à destinations des partenaires associatifs et institutionnels.

 

Télécharger le rapport d’activités 2015

À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.