Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Affirmer la légitimité de la solidarité

14 février 2017

La Cimade s’alarme et demande au Gouvernement de cesser d’utiliser des mesures d’intimidation, de harcèlement et de répression à l’encontre des personnes engageant des actions de solidarité partout en France.

En, octobre dernier, le Gouvernement évacuait les exilés du bidonville de Calais au cours d’une opération dite « humanitaire ».

Depuis décembre, des mineurs et majeurs étrangers déçus par les promesses non tenues de la France et du Royaume-Uni et de nouveaux arrivants, sont à nouveau dans la région.

Le 30 janvier, lors d’une réunion interministérielle à laquelle étaient invitées les associations de défense des personnes étrangères, les ministres de l’intérieur et du logement ont refusé, au nom du Gouvernement, la création d’un accueil d’urgence dans le Calaisis.

Face à ce désengagement assumé, associations et bénévoles poursuivent, seuls, leurs actions de solidarité, non sans entraves.

Alors que la police procède à une véritable traque des personnes migrantes dès qu’elles souhaitent se reposer, la distribution de nourriture est empêchée et l’accès aux douches organisé par le Secours Catholique a été bloqué par la municipalité de Calais par le dépôt d’une benne à ordures ! Hier matin, le tribunal administratif de Lille a ordonné à la municipalité de libérer l’accès à ce lieu qui contribue au maintien de la dignité des personnes étrangères en errance.

La Cimade exprime toute sa solidarité envers le Secours Catholique et tous les bénévoles mobilisés dans le Calaisis. Elle s’indigne de ces nouvelles tentatives d’entrave à la solidarité avec les personnes étrangères. Lorsqu’il s’agit de protéger la vie, la dignité et les droits fondamentaux des personnes, la solidarité est supérieure à toute loi.

La Cimade s’alarme et demande au Gouvernement de cesser d’utiliser des mesures d’intimidation, de harcèlement et de répression à l’encontre des personnes engageant des actions de solidarité partout en France. Elle réitère sa demande au Gouvernement de créer des lieux d’accueil d’urgence des personnes étrangères en quête de protection à Calais, à Paris et à la frontière italienne.

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.