Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

Sans papiers… Malgré les engagements rien ne change!

le 26/09/12 00:00:00
Préfecture Bobigny

En Seine Saint Denis, un constat inquiétant tant à Bobigny qu’au Raincy : – Les conditions d’accueil à la préfecture sont toujours aussi déplorables : files et temps d’attente qui obligent les personnes à revenir plusieurs fois ou à arriver dans la nuit. – Les délais de traitement des dossiers […]

En Seine Saint Denis, un constat inquiétant tant à Bobigny qu’au Raincy :
– Les conditions d’accueil à la préfecture sont toujours aussi déplorables : files et temps d’attente qui obligent les personnes à revenir plusieurs fois ou à arriver dans la nuit.
– Les délais de traitement des dossiers sont trop longs : de huit mois à plus d’un an.
– Trop souvent non respect des textes (demandes abusives de preuves, refus de dossiers au guichet).
– Au Raincy, trop de demandeurs ne reçoivent pas d’attestations de dépôt.
– De nombreux jeunes majeurs scolarisés sont menacés d’expulsion ou vont une fois de plus débuter leur année scolaire dans une insécurité préjudiciable à leur réussite.
– Les accords gagnés par la lutte des travailleur sans papiers ne sont pas
respectés et beaucoup de salariés se voient refuser un titre de séjour.
– Pour d’autres travailleurs, malgré l’accord préalable de la Préfecture,
le rejet relève de la Direccte sur la base de motifs discutables, ce qui
les maintient dans la surexploitation et favorise le dumping social.
– Pour trop d’étrangers, les décisions de la préfecture sont arbitraires et
peu respectueuses des droits (accès aux soins, vie familiale, etc).
– Les décisions du Tribunal Administratif ne sont pas toujours respectées
et les délais de régularisation sont trop longs.
– L’information reste toujours incomplète pour les demandeurs d’asile relevant de la procédure prioritaire et les dossiers OFPRA sont souvent remis avec retard.
En Seine-Saint-Denis comme partout en France, taxes-rackets, familles en
rétention, Roms expulsés : toujours la même violence et la même inhumanité.
***
Exigeons un vrai changement
• Pour l’accueil et le traitement des dossiers,
• La régularisation maintenant,
• La refonte du Code des étrangers et du Code du travail !
RASSEMBLEMENT mercredi 26 septembre – 14 h à Bobigny
pour interpeller la DIRECCTE, la PRÉFECTURE et le CONSEIL GÉNÉRAL.

A l’appel de : Amoureux au ban public – Auber sans la Peur – CGT 93 – Cimade Ile de France – Collectif Sans Papiers Livry-Gargan – Coordination 93 de lutte des sans papiers – GISTI – LDH 93 – MRAP 93 – RESF 93 – Secours Catholique 93

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.