Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Droits des migrants en mer

Boats 4 people – B4P est une coalition d’organisations du Nord et du Sud créée en juillet 2011 suite à l’appel « Pour une intervention solidaire en Méditerranée» dans le but d’agir contre l’hécatombe en Méditerranée et de défendre les droits des migrants en mer. La coalition a pour objectif […]

Boats 4 people – B4P est une coalition d’organisations du Nord et du Sud créée en juillet 2011 suite à l’appel « Pour une intervention solidaire en Méditerranée» dans le but d’agir contre l’hécatombe en Méditerranée et de défendre les droits des migrants en mer.

La coalition a pour objectif la défense des droits des boat-people dans tous les espaces maritimes.

Elle a pour objectifs de :

– rappeler à tous les exigences du droit de la mer (Convention des nations unies sur le droit de la mer), et du droit d’asile (Convention de Genève sur les réfugiés)

– exercer un droit de regard citoyen sur les zones maritimes dans lesquelles se produisent des naufrages et dans les centres où sont enfermés celles et ceux qui arrivent en Italie

– diffuser de l’information sur ce qui se passe en Méditerranée

– récolter des témoignages afin d’alimenter des plaintes devant les instances internationales contre les acteurs (gardes-frontières, Frontex, OTAN…) qui se rendraient coupables de non assistance à personne en danger ou de refoulement de demandeurs d’asile

– renforcer la solidarité euro-africaine en terme de migrations et de défense des droits des migrants

Le contrôle des frontières l’Union européenne, en restreignant les possibilités d’accès légal au territoire européenne, pousse en effet les migrants à employer des voies d’accès de plus en plus dangereuses : en 2011, au moins 1.500 migrants sont morts noyés dans leur tentative de gagner l’Europe par la Méditerranée (source: HCR).

Dans le même temps, l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex et les forces de police et de gardes frontières des États frontaliers patrouillent en Méditerranée pour assurer le contrôle des frontières maritimes de l’Union européenne. Ils croisent parfois des embarcations en détresse, ou reçoivent des appels au secours : les États frontaliers de la Méditerranée et les États membres de l’UE ont une responsabilité en termes de protection des migrants en mer.  

Pour en savoir plus, visitez le site de B4P.

Lire le Communiqué de presse de B4P suite au bateau fantôme échoué à Zarzis le 23 juin 2013.

Lire le Communiqué de presse de B4P suite au refus de Malte de débarquer 102 boats people le 5 août 2013.

En savoir plus sur la plainte déposée par les survivants du « left to die boat ».

B4P travaille avec la plateforme scientifique Watch the Med, qui est issue d’une collaboration entre B4P et le projet de recherche Forensic Oceanography du Goldsmiths College (Londres). La plateforme Watch the Med cherche à identifier les responsabilités en cas de violations des droits des migrants ou de morts en mer. Les cas de détresse en mer sont reportés presque en temps réel sur une carte satellitaire.