Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

» retour

Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes

3 octobre 2012

La Paix au rabais, Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes. C’est par ce titre que 21 organisations, dont APRODEV dont la Cimade est membre, alertent dans leur rapport d’Octobre 2012 sur l’absence d’action concrète de la part de l’UE concernant la colonisation illégale.

Pour Hans van den Broek, ancien ministre néerlandais des Affaires étrangères et ancien commissaire européen aux Relations extérieures, la  « raison déterminante » de la stagnation du processus de paix est la « politique incessante de colonisation que mène Israël en Cisjordanie et à Jérusalem Est », qui a « empêché la reprise de négociations de paix constructives et (…) menace la viabilité d’une solution fondée sur la coexistence de deux États ».

D’après les estimations de la Banque Mondiale, le volume des importations de l’UE en provenance des colonies est de 300 millions $ par an, soit 15 fois la valeur des importations de l’UE provenant des palestiniens. De plus, l’UE accepte que des produits issus des colonies soient portent la mention « origine Israël », ce qui revient de fait acter la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés et induit les consommateurs européens en erreur. En ne retirant pas les colonies des avantages conférés par les accords bilatéraux conclus avec Israël, l’UE soutient les colonies et les violations des droits qui y sont associées.

Lire le rapport ici.

Voir la présentation du rapport par la FIDH.

 

Mobilisation de la société civile palestinienne

Le 9 février 2013, 17 organisations palestiniennes, dont toutes les organisations paysannes palestiniennes, ont lancé un appel à une campagne internationale pour mettre fin au commerce des produits des colonies israéliennes illégales par les entreprises agro alimentaires israéliennes. Ces entreprises jouent un rôle clé dans la destruction en cours de l’agriculture palestinienne. La Banque mondiale estime que 10% du PNB palestinien et 110 000 emplois sont perdus annuellement à cause de l’effet négatif de la politique israélienne sur l’agriculture palestinienne dans les Territoires occupés (source : Assessment of restrictions on Palestinians Water Sector Development, Banque Mondiale 2009).

La brochure « Culture d’injustice – commerce international avec les entreprises agricoles israéliennes et destruction de l’agriculture palestinienne » détaille les confiscations brutales de terre en Cisjordanie, les démolitions, le vol de l’eau. Ceux qui peuvent encore cultiver leur terre sont soumis aux restrictions de déplacement et à l’impossibilité d’acheminer leur production sur les marchés locaux.

A Gaza, les attaques régulières et le siège ont provoqué d’énormes dégâts aux terres arables et aux cultures. La pêche est aussi concernée : alors que les accords d’Oslo prévoyaient un droit de pêche jusqu’à 20 miles nautiques au large de Gaza, Israël a imposé une limite de 3 milles en juin 2007, et de six milles après le cessez-le feu de novembre 2012. A cette distance les poissons sont de petite taille, et souvent contaminés par les rejets des usines.  Les pêcheurs sont régulièrement attaqués par l’armée même dans le périmètre autorisé.

Pour les organisations palestiniennes, le commerce international avec les entreprises israéliennes d’export agroalimentaire finance l’expansion des colonies illégales. Si certains gouvernements ont déjà agi en étiquetant les produits des colonies, beaucoup reste à faire pour sauver l’agriculture palestinienne.

En savoir plus sur les produits des colonies.

Voir la mobilisation des villages en résistance populaire.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.