Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Des trains pour bannir les Roms hors de la Seine Saint Denis

7 septembre 2011

Le 31 août, au petit matin, la police évacué une centaine de Roms du quartier des Cosmonautes à Saint Denis. Ils ont ensuite été acheminés dans une rame de tramway spécialement affrétée pour eux jusqu’à la gare RER de Noisy-le-Sec où ils ont été contraints de monter dans des trains pour quitter le département.

Le 31 août, au petit matin, la police évacué une centaine de Roms du quartier des Cosmonautes à Saint Denis. Ils ont ensuite été acheminés dans une rame de tramway spécialement affrétée pour eux jusqu’à la gare RER de Noisy-le-Sec où ils ont été contraints de monter dans des trains pour quitter le département. Cette évacuation s’est faite avec l’appui des CRS qui veillaient à empêcher les Roms de descendre des trains. Beaucoup d’enfants, de femmes enceintes ou de personnes malades ont dû subir ce traitement indigne et de nombreuses familles sont aujourd’hui disloquées.

Le collectif Romeurope a décidé de saisir la justice ainsi que le défenseur des droits pour dénoncer ces pratiques illégales, portant atteinte à la liberté d’aller et de venir reconnue dans la Constitution.

 

Pour en savoir plus :

Le T1 se transforme en tramway de la honte, Marie Barbier, l’Humanité

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.