Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

» retour

Fermeture de la plateforme d’accueil pour demandeurs d’asile à Nanterre

21 juin 2017

Fermeture de la plateforme d’accueil pour demandeurs d’asile à Nanterre

Les nombreuses personnes en demande d’asile qui viennent chercher de l’aide auprès de la plateforme d’accueil qui leur est dédiée dans les Hauts-de-Seine trouvent porte close depuis une semaine.

 

Fermeture de la plateforme d’accueil pour demandeurs d’asile à Nanterre

Les nombreuses personnes en demande d’asile qui viennent chercher de l’aide auprès de la plateforme d’accueil qui leur est dédiée  dans les Hauts-de-Seine trouvent porte close depuis une semaine. En effet, la société FACEM, qui gère cette structure est en liquidation judiciaire et a cessé toute activité depuis le jeudi 8 juin 2017. Elle était la seule dans le département à assurer pour le compte de l’Etat, des missions essentielles pour l’exercice du droit d’asile : délivrance des convocations pour l’enregistrement d’une demande d’asile, accompagnement dans l’accès aux droits, domiciliation postale des personnes sans domicile.

L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII), organisme de tutelle de la plateforme, a été prévenu le 17 mai 2017 de la situation de redressement judiciaire de leur prestataire. Aujourd’hui, la réponse de l’OFII à cette situation d’urgence est insatisfaisante et préoccupante.

Quelques pistes sont envisagées pour les futures arrivées, en faisant reposer la charge de leur accueil sur d’autres plateformes de la région, alors que toutes ces plateformes sont déjà saturées. Cependant, aucune solution viable n’est prévue pour les près de 3 000 personnes actuellement domiciliées à la FACEM, qui n’ont pas accès à leur courrier depuis plusieurs jours. C’est faire courir le risque à ces personnes de manquer des convocations importantes et compromettre l’accès aux droits de ces personnes et en premier lieu, l’obtention du statut de réfugié.

Nous attendons que l’Etat intervienne de toute urgence pour permettre un exercice effectif du droit d’asile, et en particulier:

–       Permettre immédiatement aux personnes domiciliées par la plateforme d’accéder à leur courrier

–       Trouver dans les Hauts-de-Seine un ou plusieurs organismes ayant les capacités d’assurer les missions de premier accueil à destination des personnes en demande d’asile présentes sur le territoire du département

–       Arrêter la politique des marchés attribués au moins offrant et adapter les moyens de l’ensemble des plateformes aux besoins réels des personnes en exil

La Cimade Ile-de-France –  Comede – Dom’Asile

Le Groupe Accueil Solidarité – Le Secours Catholique Caritas France IDF

Mise à jour au 22 juin : l’OFII annonce qu’il n’y aura pas de solution de reprise de l’activité avant début juillet. En attendant les intéressés peuvent appeler un numéro d’information (sic!) : 01 41 17 73 31.

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.