Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Sud-Ouest

» retour

FESTIVAL DE LA CIMADE du 13 au 29 novembre 2009

30 octobre 2009

Pour sa dixième édition, « Voyages, regards croisés sur les migrations » devient « Migrant’scène, regards croisés sur les migrations » et prend une dimension nationale.

Du 13 au 29 novembre, dans de nombreuses villes du Sud-Ouest, vous êtes invités à venir entendre, voir, partager l’histoire des migrants de votre région, autour de spectacles, animations, débats et projections

Pour    son   dixième    anniversaire,  Voyages, regards   croisés   sur   les   migrations   devient Migrant’scène, regards croisés sur les migrations. 2009   est   une   année   particulière   pour   La  Cimade, qui fête ses 70 ans. Les premiers équipiers   de   l’association   se   mobilisaient pour intervenir auprès des personnes déplacées au début de la seconde guerre mondiale. Il y a 10 ans, les équipiers de La Cimade Toulouse créaient, avec leurs partenaires, le festival Voyages, regards croisés sur les migrations. D’édition en édition, le festival s’est enrichi et inspiré des réalités vécues par les migrants, prenant ainsi une dimension régionale, puis nationale. En 2006, La Cimade Île-de-France rejoint l’aventure et crée le festival Migrant’scène. Avec comme priorités communes de donner la parole aux migrants et de sortir des stéréotypes liés aux migrations, la fusion des deux manifestations était écrite. Quelle belle occasion que le 70e anniversaire de l’association pour asseoir la dimension nationale du festival et organiser Migrant’scène, regards croisés sur les migrations !

Notre festival poursuit sa route… Une route où artistes, militants, migrants, public, chercheurs tentent de promouvoir un nouveau regard sur les migrations. Alors que l’époque est à la construction de murs, à l’obsession sécuritaire, La Cimade propose, à travers le festival, des lieux d’engagement, de fête et d’ouverture, pour se donner le temps de comprendre et d’imaginer autrement les migrations, en favorisant la curiosité pour dépasser les représentations toutes faites.

 Pour faire écho au 70e anniversaire de La Cimade, cette édition du festival s’inspire de la mémoire. Les migrations sont liées aux grands bouleversements du monde, aux crises et aux conflits, et donc à notre histoire collective. Mais il faut entendre une autre mémoire, le chuchotement formé des innombrables récits de l’exil. Ces récits sont ceux des hommes, des femmes et des familles. Ils racontent l’accueil et les divisions, les voyages et l’errance, l’isolement et la solidarité, les combats et le travail. Le festival a choisi de se pencher sur ces histoires, celle dont les jalons sont racontés dans les livres d’école. l’histoire des luttes et des mobilisations pour l’égalité des droits est le fil conducteur du festival. Le voyage débutera dans les années 1970, époque à laquelle l’Europe, après avoir largement invité et accueilli les migrants, dans un objectif de reconstruction, ferme ses frontières, faisant porter aux migrants la responsabilité d’une crise dont les causes sont multiples. « Les hommes naissent libres et égaux en droits », dit la déclaration. Les combats, personnels et collectifs, n’ont cessé, depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, d’interroger la mise en pratique de cette phrase…

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.