Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : excision et droit d’asile

25 novembre 2008

Depuis cet été, l’OFPRA ne protège plus les parents voulant soustraire leurs filles de l’excision, la Cour nationale du droit d’asile et les préfectures restent encore silencieuses. Cette journée nous permet ainsi de sensibiliser l’opinion publique sur cette mutilation portant atteinte au corps des femmes, cette violence considérable subie par les fillettes et les femmes.

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l’occasion de rassembler et de mobiliser la société civile contre la pratique des mutilations sexuelles. Depuis cet été, l’OFPRA ne protège plus les parents voulant soustraire leurs filles de l’excision, la Cour nationale du droit d’asile et les préfectures restent encore silencieuses. Cette journée nous permet ainsi de sensibiliser l’opinion publique sur cette mutilation portant atteinte au corps des femmes, cette violence considérable subie par les fillettes et les femmes.
Communiqué de presse inter-associatif : Recul de l’Etat sur la protection des femmes fuyant des mutilations génitales et des parents voulant soustraire leurs filles à ces pratiques.

Mardi 25 novembre, dans le cadre de la Journée de lutte contre les violences faites au femmes et du festival Migrant’scène, présentation du film « Mon enfant, ma sœur songe à ma douleur » de Violaine de Villers au Cinéma La Clef (75005). Entrée libre.
« Comment parler des mutilations sexuelles en évitant les raccourcis idéologiques ? Le film de Violaine de Villers adopte une posture pédagogique. Il décrit les conséquences précises des mutilations dans le quotidien des femmes.  Face à cette violence, les femmes racontent leurs combats. Quand celui-ci amène à partir, quand on est obligé de traverser une frontière pour ne plus avoir à subir, ou faire subir à ses proches ces mutilations, quelle protection accorde la France ? Un débat suivra la projection du film. « 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.