Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

La Cimade est en deuil

29 mars 2012

La Cimade a perdu deux de ses anciens équipiers. Charlotte Lautenschlaeger et André Rouverand.

Vendredi 23 mars, Charlotte Lautenschlaeger s’est éteinte, rapidement et sans souffrance, au Home Emmaüs de Strasbourg-Koenigshoffen. Elle était âgée de 91 ans.

En 1944, impliquée dans des actes de résistance à Colmar, elle avait courageusement déjoué des interrogatoires musclés de la Gestapo. Puis, dès 1945, Suzanne de Dietrich la recrute pour La Cimade. Elle a alors œuvré inlassablement et avec enthousiasme pour la réconciliation franco-allemande, au camp d’internement de Poitiers, puis à Berlin. Équipière infatigable, en dépit de graves maladies auxquelles elle aura vaillamment survécu dans les années 70, elle a ouvert les postes Cimade de Paris, Lyon, et enfin Strasbourg, où elle a pris une retraite plus que méritée.

Bien des Algériens et Algériennes lui sont reconnaissants de les avoir alphabétisés. Ceux qui l’ont connue se souviendront d’elle comme d’une belle personnalité, joviale et au caractère bien trempé. Elle ne supportait pas l’injustice, et le faisait savoir sans détour.

Lors d’un voyage d’un groupe Cimade au Brésil, sur place et avec courage, elle prit fait et cause pour les paysans sans terre. Elle pensait juste et était toujours claire dans sa tête, ayant toujours à cœur d’accompagner l’étranger, l’opprimé.

Jusqu’à ces derniers jours, elle demandait toujours des nouvelles de La Cimade. Avec elle, c’est une grande dame de La Cimade qui s’en va. Elle lui aura toujours apporté la fraîcheur de ses enthousiasmes.

Au début de cette semaine, c’est André Rouverand, ancien administrateur de La Cimade, qui nous a quitté. Son départ, comme celui de Charlotte, nous touchent nous peinent. Ce sont autant de repères que nous perdons.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.