Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Le Conseil d’État légitime la construction et l’ouverture du centre de rétention du Mesnil Amelot

23 novembre 2011

Le centre de rétention du Mesnil Amelot 2 et 3 est ouvert depuis août 2011. De nombreuses associations dont La Cimade se sont mobilisées depuis plus de deux ans contre l’ouverture de ce camp de 240 places.

Le centre de rétention du Mesnil Amelot 2 et 3 est ouvert depuis août 2011. De nombreuses associations dont La Cimade se sont mobilisées depuis plus de deux ans  contre l’ouverture de ce camp de 240 places.

Pétitions et cercles de silences se sont succédé en vain alors que le Conseil d’État était saisi par La Cimade, l’ADDE, le Gisti et le SAF d’une requête contestant la légalité de ce centre. En effet, la loi prévoit qu’un centre de rétention ne peut excéder 120 places. Or ici, ce sont deux structures de 120 places qui ont été accolées dans une enceinte commune, avec une entrée unique. De plus, ce centre a été construit dans une zone non constructible du fait du bruit insupportable des avions de l’aéroport de Roissy.

Mais le 18 novembre 2011, après plus de deux ans de procédure, le Conseil d’État a rejeté en bloc l’ensemble des arguments, sans un seul de début de réserve. Une décision aux accents bien plus politiques que juridiques.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.