Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Les réfugiés de Libye à la dérive

8 juin 2011

Selon le Haut Commissariat aux Réfugiés, plus de 1 200 migrants en provenance de Libye et de Tunisie ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Europe par la mer depuis fin mars.

tentes_la_choucha_tunisieSelon le Haut Commissariat aux Réfugiés, plus de 1 200 migrants en provenance de Libye et de Tunisie ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Europe par la mer depuis fin mars. Ce week-end encore, des centaines de migrants ont disparu au large de la Tunisie. Les survivants ont été transportés par l’armée tunisienne jusqu’au camp de la Choucha, à la frontière avec la Libye.

C’est dans ce camp que depuis des mois attendent 5 000 personnes qui ont fui la Libye et qui n’ont pas pu être rapatriées dans leur pays. Ils sont Érythréens, Somaliens, Ivoiriens et ils patientent dans ce camp de transit où dans la chaleur qui devient infernale, les tensions montent. Ils sont sans perspective aucune, puisque l’Europe ne veut pas d’eux, bien qu’ils ne soient qu’une poignée.

Le refus de l’Union européenne de les accueillir les pousse à emprunter des voies toujours plus périlleuses pour chercher refuge en Europe. Nombreux sont ceux en effet qui quittent le camp par leurs propres moyens et traversent à nouveau la Libye dans l’espoir de prendre la mer.

Selon diverses sources, dont des témoignages recueillis par l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) il est en effet beaucoup plus facile et bon marché aujourd’hui de partir vers l’Europe depuis la Libye. Certains réfugiés rapportent même que les militaires libyens les ont forcés à embarquer sur des embarcations de fortune en les menaçant de leurs armes.

Le régime du Colonel Khadafi, jusqu’ici gendarme zélé de l’Europe, se sert des migrants comme d’une arme, mettant en actes les menaces proféré par Khadafi lui-même. Jouant sur la peur irrationnelle de l’invasion, il envoie à la mort des réfugiés fuyant la guerre. Face à ces boat people des temps modernes l’Union européenne répond par l’exclusion et préfère se barricader plutôt que d’accueillir dignement quelques milliers de personnes ayant besoin de protection internationale.

Depuis le début de la crise, 885 000 personnes ont fui la Libye. 10371 d’entre elles sont arrivées sur l’île de Lampedusa selon l’OIM.

Sur la situation dans le camp de la Choucha lire «  Cauchemar au camp de la Choucha »
Télécharger le rapport d’observation de la mission menée par le GADEM et La Cimade en Tunisie, en mars-avril 2011

photo : Genevièves Jacques/La Cimade. Cette photo, prise en avril, montre des tentes du camp de la Choucha. La plupart de ces tentes sont aujourd’hui réduites en cendres suite aux tensions qui ont lieu début mai.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.