Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

migrant’scène 2008 : les femmes migrantes prennent la parole

12 novembre 2008

Pour la troisième année, La Cimade met en place le festival migrant’scène, du 15 au 30 novembre 2008. L’objectif est d’abord de fêter les migrations. Au travers de débats, de témoignages, de projections et de rencontres artistiques, l’envie est aussi de renouer avec la dimension humaine, intime et collective, des migrations et d’interroger les désordres du monde qui les sous-tendent.

affiche_migrantscene_2008Pour la troisième année, La Cimade met en place le festival Migrant’scène, du 15 au 30 novembre 2008 et dans une quinzaine de villes en France. Pour l’édition 2008 du festival, les femmes migrantes prennent la parole. Elles constituent la moitié de la population migrante. Et pourtant, elles restent encore relativement invisibles. Elles ne migrent pas seulement pour rejoindre leur famille. Elles partent pour étudier, travailler, quitter un contexte politique ou social. Femmes et étrangères, elles sont confrontées à des difficultés particulières. Et cependant, elles combattent et relèvent de nombreux défis. Reines sans couronnes, le festival fera entendre leur voix au travers de manifestations festives et de débats.

À Paris, le festival ouvre le samedi 15 novembre à l’Espace Jemmapes (10è), à 18 heures, avec une rencontre réunissant  Alain Touraine, Nacira Guénif-Souilamas et Madjiguène Cissé.

Débat

Alors que les migrantes luttent pour être reconnue voire pour simplement exister, comment comprendre et accompagner leur mouvement ? Comment conjuguer, aujourd’hui, les migrations au féminin ? Ce débat, qui ouvrira le festival sera animé par Dominique Rousset, journaliste à France Culture. Autour d’elle : Alain Touraine, l’un des penseurs de la mondialisation et auteur, entre autres, du Monde des femmes, ouvrage traitant de la place des femmes et du féminisme à l’heure de la globalisation ; Madjiguène Cissé, militante historique de Saint-Bernard, présidente du REFDAF et marraine du Festival ; et Nacira Guénif-Souilamas, sociologue, qui interroge notamment les rapports complexes du féminisme et des problématiques post-coloniales. La discussion sera prolongée autour d’un verre de l’amitié.

Concert

Le débat sera suivi, à 21h, d’un concert, avec Fatoumata Diawara. Fatoumata peut raconter beaucoup de voyages. Et d’abord celui qui l’a fait quitter le Mali, en 2002, pour courir le monde avec la troupe du Royal De Luxe. Ce matin-là, Fatoumata s’est envolée sans prévenir. Le contrat était signé, elle partait malgré l’interdiction familiale. Depuis, dit-elle souvent, « il n’y a plus grand-chose qui m’impressionne ». Femme, africaine, Fatoumata a un parcours qui ressemble à un pied de nez à toutes les frontières. Depuis son envol, elle a multiplié les rencontres avec des artistes de renom, dont Dee Dee Bridgwater, avec qui elle tourne actuellement. La musique de Fatoumata réconforte et enivre. Son secret réside dans le métissage des chants wassoulou – région située entre le Mali et la Guinée – avec des tonalités folk et soul.

Exposition

Plusieurs tableaux extraits de l’exposition « Le Grand Saut », parrainée par Aminata Traoré, ancienne ministre de la culture malienne et réalisés par des jeunes gens maliens ayant été refoulé du Maroc en 2005 après avoir tenté dramatiquement de franchir les grillages de Ceuta et Melilla seront exposés durant cette soirée à l’Espace Jemmapes.

Adresse : Espace Jemmapes – 116 quai de jemmapes – 75010 Paris
Pour réserver : reservation-je@crl10.net – 01 48 03 11 09
Pour acheter vos places le jour même: ouverture de la billetterie à 19h30

Tous les renseignements sur le festival


À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.