Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Premier bilan de la demande d’asile au 1er semestre 2017

27 septembre 2017

Les données publiées par Eurostat sur les demandes d’asile en France permettent de dresser un premier bilan pour le premier semestre 2017. Des cartes et analyses permettent de comprendre les évolutions en cours.

 Une demande d’asile en hausse

Avec près de 48 000 demandes (dont près de 35 000 adultes, 9 000 mineurs et 4 000 réexamens), la demande d’asile enregistrée en France augmente de 18% par rapport au 1er semestre 2016. Ces données ne prennent pas en compte des demandeurs d’asile Dublinés qui ont représenté plus d’un tiers des premières demandes. On peut donc estimer à  plus de 60 000  les demandes d’asile enregistrées par les préfectures sur cette période.

En ce qui concerne les nationalités, l’Albanie avec plus de 6 500 demandes devance très nettement les autres nationalités :  l’Afghanistan (3 000), Haïti, le Soudan et la Syrie.

 

 

Un nombre de décisions à la hausse

L’OFPRA a pris 27 100 décisions (mineurs compris) au 2e trimestre 2017 soit 16% de plus qu’au premier trimestre pour un total de plus de 50 000 décisions au 1er semestre.

Si on se resserre sur les 35 770  décisions adultes, près de 10 820 octrois de protection ont été faits au 1er semestre (soit 27.9% des décisions). Le phénomène le plus intéressant est la part de plus en plus grande des protections subsidiaires qui sont presque aussi nombreuses que les statuts (5185 contre 5 365). Ce phénomène est illustré par la Syrie : si 94% des décisions sont des accords, près de 70% d’entre elles  sont des protections subsidiaires.  Plus classiquement, il en est de même pour des nationalités comme l’Afghanistan (85%), la Somalie (84%) ou  l’Albanie (80%).

En ce qui concerne les principales nationalités d’accord, la Syrie est détrônée par l’Afghanistan et le Soudan (1ere nationalité pour les réfugiés), l’Irak et l’Albanie complètent le quintet de tête.

Ce dernier pays (qui est la première nationalité de demande) connaît une nette baisse du taux d’accord puisque seules 6% des demandes ont eu une réponse favorable (contre 10% en 2016).

Plus de 37 000 demandes adultes étaient en instance au 30 juin 2017.  Parmi les nationalités comptant le plus grand de demandes  adultes en instance, l’Afghanistan devance l’Albanie, Haïti, le Soudan et la Guinée.

Au niveau européen, le taux d’octroi d’une protection internationale est en recul puisque il passe de 60% à 43%. L’essentiel des décisions est le fait de l’Allemagne.  A noter que le taux d’accord en Grèce est désormais supérieur à celui de la France.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.