Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

» retour

Atteintes aux droits des migrants aux frontières de l’Europe

24 novembre 2008

Dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne, Brice Hortefeux réunira des ministres d’Europe et d’Afrique le 25 novembre pour la « Conférence de Paris ». Suite de la conférence de Rabat en 2006, l’objectif de cette rencontre sera l’adoption d’un programme de coopération axé sur la migration légale, la lutte contre la migration irrégulière et les « synergies entre migrations et développement ».

 

Dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne, Brice Hortefeux réunira des ministres d’Europe et d’Afrique le 25 novembre pour la « Conférence de Paris ». Suite de la conférence de Rabat en 2006, l’objectif de cette rencontre sera l’adoption d’un programme de coopération axé sur la migration légale, la lutte contre la migration irrégulière et les « synergies entre migrations et développement ».

A cette occasion, La Cimade rendra publiques une série d’observations et d’analyses sur la situation préoccupante des migrants dans plusieurs pays de transit vers l’Europe : Maroc, Algérie, Mali, Sénégal et Mauritanie.

Elle fera également connaître une étude sur les premiers « accords de gestion concertée des flux migratoires et du codéveloppement » signés par la France avec plusieurs pays africains. Ce type d’accords figurera certainement parmi les propositions du gouvernement français à ses partenaires euro-africains. Or ces accords ont essentiellement vocation à inciter les pays de départ et de transit à s’engager dans le contrôle des flux migratoires en échange de possibilités limitées de migration légale et d’aide au développement.

La Cimade est également partie prenante de la mobilisation interassociative « Des ponts, pas des murs » (300 organisations) qui demande une implication des sociétés civiles du Sud et du Nord dans la définition des politiques migratoires.

Une analyse critique du projet de déclaration finale de la Conférence de Paris ainsi qu’une série de recommandations pour une approche des migrations alternative à celle qui transforme l’Europe en forteresse seront présentées lors d’une conférence de presse. Celle-ci se tiendra jeudi 20 novembre à 11h à au siège du Parlement européen (288 bd St Germain, Paris 7ème).

 

 

rn

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.