Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

» retour

Communiqué commun des cinq associations présentes en centres de rétention

11 mars 2011

Alors que des sources multiples, tant publiques que médiatiques, brandissent le fantasme de l’invasion en annonçant la venue de milliers de migrants depuis la Tunisie ou la Libye, nos équipes présentes dans les centres de rétention ne constatent à ce jour qu’un flux très limité de personnes ressortissantes de ces pays.

Alors que des sources multiples, tant publiques que médiatiques, brandissent le fantasme de l’invasion en annonçant la venue de milliers de migrants depuis la Tunisie ou la Libye, nos équipes présentes dans les centres de rétention ne constatent à ce jour qu’un flux très limité de personnes ressortissantes de ces pays.

Depuis la mi-février, 335 Tunisiens et 2 Libyens venus par Lampedusa sont passés par les centres de rétention. Pour la plupart d’entre eux, ils ne souhaitaient pas demander l’asile.

La majorité de ces personnes ont été interpellées à la frontière franco-italienne ou dans des gares lors de contrôles exceptionnels, souvent en violation du droit communautaire.

Nous rappelons que les migrations de l’Afrique vers l’Europe sont un phénomène de faible ampleur par rapport aux migrations intra-européennes et intra-africaines. Selon la Banque Mondiale , 69% des migrations subsahariennes sont des migrations sud-sud. Ces dernières semaines, la Tunisie et l’Égypte ont accueilli plus de 200 000 personnes qui fuyaient la Libye.  Des réfugiés reconnus par le HCR en Libye craignent également de nouveau pour leur sécurité. Le sort de ces personnes devrait être la priorité de nos gouvernements avant la gestion d’invasions fantômes.

Nos associations appellent à rester objectifs sur cette question et mettent en garde contre les effets d’annonce.

ASSFAM, Forum Réfugiés, France Terre d’Asile, Ordre de Malte, La Cimade

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.