Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

» retour

Enfants: les malmenés des migrations

18 mars 2010

Défendre les droits des enfants migrants ici et maintenant! Dans Avicenne l’Andalouse, Marie Rose Moro souligne à quel point « l’émigration est une démarche pleine de contradictions. » Cette réflexion sur l’exil, conjuguée aux multiples rencontres avec des enfants migrants lors des permanences de La Cimade, est sans doute à […]

Défendre les droits des enfants migrants ici et maintenant!

Dans Avicenne l’Andalouse, Marie Rose Moro souligne à quel point « l’émigration est une démarche pleine de contradictions. » Cette réflexion sur l’exil, conjuguée aux multiples rencontres avec des enfants migrants lors des permanences de La Cimade, est sans doute à l’origine de cette volonté de parler des enfants en migration à l’occasion de nos 70 ans.

Très vite s’est alors imposée l’idée de provoquer une rencontre au Chambon-sur-Lignon, parce que le devenir des enfants cachés d’hier doit nous permettre de nous interroger sur les enfants menacés d’expulsion aujourd’hui. Non parce que nous ferions ici un raccourci rapide entre hier et aujourd’hui, mais parce que l’insécurité qui caractérise ces itinéraires d’enfance, hier comme aujourd’hui a des répercussions sur les adultes de demain.

Le Chambon terre de mémoire où pendant la Seconde guerre mondiale, de nombreux enfants menacés furent cachés et sauvés, mais le Chambon terre de soutien aujourd’hui encore des migrants, notamment des familles accueillies au CADA (Centre d’accueil des demandeurs d’asile).

La question des enfants de migrants, ceux qui vivent une migration qu’ils n’ont pas choisie, qui s’y adaptent, en apparence plus vite, grâce en partie à l’école, et qui sont donc amenés à jouer un rôle qui n’est pas celui habituellement dévolus aux enfants (traduction, accompagnement des parents dans les démarches, réceptacles de l’angoisse du lendemain etc) ; Cette question des enfants dans la migration est encore trop peu évoquée, même si les solidarités déclenchées par le Réseau Education Sans Frontières ont porté sur ces familles un éclairage nouveau.

La Défenseure des enfants, Dominique Versini, a elle aussi alerté sur la situation des enfants migrants, qu’il s’agisse des mineurs étrangers isolés, ou des enfants en famille que l’on enferme dans les centres de rétention. Cette parole courageuse, fondée sur les témoignages nombreux de ces familles et de ces enfants en souffrance, est aujourd’hui en péril, avec la suppression programmée de la Défenseure des enfants.

Supprimer les paroles qui dérangent, banaliser l’enfermement et l’expulsion des enfants, autant de perspectives qui doivent nous inquiéter et nous conduire à des mots et des actes de solidarité avec celles et ceux qui ont fondé l’avenir, le leur et bien souvent celui de leurs enfants, sur ce voyage vers l’Europe. Parce que la préservation de leurs droits est le fondement de notre dignité, nous avons le devoir de nous opposer à une politique qui nie l’hospitalité et place devant chaque homme, chaque femme et chaque enfant, une statistique.

Marion Huissoud-Gachet, Déléguée nationale de La Cimade en région Rhône Alpes

» Télécharger le document
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.