Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Rappel sur les évènements des 11 et 12 février au CRA de Vincennes

17 avril 2008

Dans la nuit du 11 au 12 février, au centre de rétention administrative de Vincennes, une soixantaine de policiers sont intervenus pour obliger des personnes retenues à regagner leurs chambres. Cette intervention musclée a entraîné l’hospitalisation de deux personnes.

Dans la nuit du 11 au 12 février, au centre de rétention administrative de Vincennes, une soixantaine de policiers sont intervenus pour obliger des personnes retenues à regagner leurs chambres. Cette intervention musclée a entraîné l’hospitalisation de deux personnes. Plus tard dans la nuit les incidents ont repris, deux chambres ont été incendiées. Dans la nuit du 12 au 13 février, une dizaine de cars de CRS étaient placés, à l’extérieur du centre, à titre préventif.

Depuis la fin du mois de décembre 2007, les tentatives de suicide, automutilations, grèves de la faim, départs de feu se sont multipliés dans ce centre de 280 places qui symbolise l’industrialisation de la rétention et de l’expulsion des sans-papiers.

Comme cela a déjà été évoqué, ces actes traduisent le désespoir des milliers de personnes victimes de la politique du chiffre – 25 000 reconduites à la frontières exigées en 2007 et 26 000 en 2008 – et de ses conséquences : arrestations massives, application mécanique de la loi sans examen individuel des situations humaines, création de centres de rétention aux dimensions démesurées.

Alors que la tension est permanente à Vincennes, le plus gros centre de rétention de France, la préfecture de police vient d’y placer mercredi 13 février plus de 80 personnes interpellées et expulsées brutalement la veille d’un foyer de travailleurs migrants du XIIIe arrondissement.

À la politique générale prônée par le ministère de l’Immigration vient donc s’ajouter de la démesure dans les méthodes employées à Paris pour atteindre le nombre d’expulsions attendu. Cette fuite en avant est inquiétante et ne peut que provoquer de nouveaux incidents ou accidents graves.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.