Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Sud-Ouest

» retour

SIX DE PAU : DECLARATION DE SOUTIEN DE LA CIMADE

9 juin 2010

La Cimade solidaire des 6 de Pau ! Le préfet des Pyrénées Atlantiques a décidé de poursuivre pour outrage 6 personnes qui avaient protesté et s’étaient indignées, en tant que citoyens, contre le placement en 2008 de deux enfants de 5 et 7 ans au Centre de rétention Administrative d’Hendaye où […]

La Cimade solidaire des 6 de Pau !

Le préfet des Pyrénées Atlantiques a décidé de poursuivre pour outrage 6 personnes qui avaient protesté et s’étaient indignées, en tant que citoyens, contre le placement en 2008 de deux enfants de 5 et 7 ans au Centre de rétention Administrative d’Hendaye où ils devaient attendre avec leurs parents une expulsion vers l’Albanie.

Le procès de ces 6 personnes aura lieu jeudi 10 juin 2010 à Pau.

L’histoire de La Cimade, comme cela a été rappelé en début d’année à Pau et à Gurs, est intimement liée depuis 70 ans à l’histoire de l’enfermement administratif des étrangers. La présence de la Cimade depuis 25 ans dans les centres de rétention lui a permis de mesurer à quel point l’enfermement et l’expulsion constituent un traumatisme profond pour la plupart des étrangers qui les subissent.

Depuis plusieurs années, le renforcement à outrance des objectifs d’expulsion ont conduit les services de l’État à employer des méthodes de plus en plus contestables pour interpeller, enfermer puis expulser des étrangers sans-papiers, en négligeant dans de nombreuses situations le respect des droits et de l’intégrité des étrangers : personnes ayant des attaches importantes en France, familles avec enfants, personnes évoquant des risques en cas de renvoi dans leur pays, personnes atteintes de pathologie, etc.

Avec bien d’autres organisations associatives ou syndicales, La Cimade s’est réjouie de constater que de plus en plus de citoyens refusaient ces pratiques d’expulsion et demandaient aux pouvoirs publics de corriger la politique menée. Face à ces protestations, certains services de l’État ont choisi de répondre par la menace, l’intimidation, voire en initiant des poursuites pénales. Le mouvement des « délinquants solidaires » qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes en 2009 et de très nombreuses organisations de la société civile a manifesté l’attachement profond de la majorité des citoyens aux actes de solidarité et à la liberté d’expression.

En poursuivant ces 6 personnes pour outrage, au prétexte de comparaisons historiques qui peuvent apparaître comme excessives, le Préfet des Pyrénées Atlantiques s’inscrit dans cette volonté d’intimider et de faire taire ceux qui s’opposent à une politique ou à des pratiques attentatoires aux droits fondamentaux des personnes.

La Cimade exprime à six personnes son entier soutien et espère que la Justice aura la sagesse de les relaxer.

S’il y a eu outrage, c’est celui qui a été infligé à des enfants dont la place ne peut pas être et ne doit pas être dans un centre de rétention.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.