Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Bretagne-Pays de Loire

» retour

Une mère et ses deux enfants de 5 ans et 18 mois enfermés au CRA de Rennes

9 août 2016

Le 5 août 2016, deux enfants de 5 ans et 18 mois et leur mère ont été enfermés au centre de rétention administrative (CRA) de Rennes. Depuis le 12 juillet 2016 et la quintuple condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), il s’agit de la septième famille enfermée en rétention.

Arrivée en France, en 2009, la famille a été séparée avec l’expulsion du père en décembre 2015, vers le Kosovo. Les autres membres de la famille ont été assignés à résidence à deux reprises, depuis juin. Le 5 août, la police est venue chercher la mère et ses deux enfants à leur domicile à Port-Brillet (Mayenne) pour les interpeller et les conduire de force à l’aéroport.

Mme B. a refusé de monter dans l’avion car elle craint de retourner dans son pays. La préfecture de Mayenne a alors décidé de l’enfermer en rétention avec ses deux enfants en bas âge.

La Cimade rappelle que l’enfermement des mineurs est une mesure extrêmement grave. Les centres de rétention sont des lieux particulièrement anxiogènes et traumatisants. Les enfants sont particulièrement vulnérables à ces violences dans un univers carcéral : barbelés, cellules, verrous, vidéosurveillance et forte présence policière.

La Cimade appelle le gouvernement français à ordonner la mise en liberté immédiate de cette famille, et de tirer toutes les conséquences des arrêts de la CEDH (voir le communiqué de presse de La Cimade : La France condamnée cinq fois par le CEDH : l’enfermement des enfants en rétention doit cesser).

La loi doit changer pour mettre fin à l’enfermement en rétention des enfants, y compris à Mayotte.

 

Une pétition citoyenne a été lancée en ligne pour soutenir cette famille  : Port-Brillet : une mère menacée d’expulsion

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.