Sud-Est

» retour

Rapport d’activités Sud-Est 2018 en images

Une récapitulation illustrée des grands moments d’action et d’activités de La Cimade Région Sud-Est durant l’année 2018.

A Aix-en-Provence, La Cimade fait son loto

Affluence  !

Loto solidaire, au profit de la Cimade pour l’accompagnement des étrangers en Pays d’Aix
dimanche 9 décembre, de 15h à 18h
au Centre Social et Culturel, Château de l’Horloge

Plaisir du jeu

Tout au long de l’année, les Cercles de silence

Parmi les actions de sensibilisation organisées avec d’autres associations, les Cercles de silence visent à exprimer l’indignation citoyenne devant tout ce qui se passe concernant les étrangers. Au milieu de l’agitation de l’heure de pointe, ce rassemblement silencieux et immobile est une protestation et une occasion de rappeler à tous la nécessité de résister.
A Marseille, tous les troisièmes jeudis du mois, de 17h30 à 18h30 à l’angle Cours Saint Louis – Canebière.

Avril – Opération « coup de poing » : le Code de la Honte

A Toulon, à Nice, à Marseille, les militants de la Cimade, et d’autres associations (RUSF, Emmaüs,  SAF, …) ont brandi les panneaux du « Code de la Honte », contre  le projet de loi  soumis à l’Assemblée nationale à partir de ce 16 avril. Celui-ci signifie un très net recul des droits et va dégrader de façon considérable la situation d’un grand nombre de personnes étrangères. Essentiellement répressif, il vise à contrôler, sanctionner, enfermer, expulser et bannir davantage les personnes étrangères, et à proposer un droit d’asile au rabais.

Mars – Lutte à la frontière alpine

Des refoulements, des morts, le harcèlement policier contre les exilé.es et les solidaires : la frontière alpine continue à cristalliser la politique anti-immigrés. La mobilisation continue.

Avril – Liberté pour les solidaires inculpés

Pour avoir « facilité ou tenté de faciliter l’entrée irrégulière en France » de migrants, une italienne et deux suisses avaient été arrêtés en mars à l’occasion d’une marche de soutien aux migrants. Ils étaient placés en détention provisoire aux Baumettes à Marseille depuis une dizaine de jours.

Le tribunal de Gap a levé la détention provisoire, et les trois jeunes gens ont été libérés hier soir. Ils seront jugés le 31 mai pour « aide au passage clandestin de la frontière en bande organisée ».

Le combat a été rude, mais n’a pas abouti à l’arrêt des poursuites contre ces «délinquants solidaires».

Mai – Juin la Marche citoyenne et solidaire

Flassans Brignolles

La Marche citoyenne solidaire, partie de la Roya et de Vintimille, est passée notamment à Nice, Brignolles, Saint Maximin, Aix en Provence et Marseille

Flassans Brignolles

Flassans Brignolles

Arrivée de la Marche à Aix-en-Provence

La Marche dans le centre ville d’Aix-en-Provence

 

Plus de 1500 personnes étaient présentes pour accueillir la marche à la Porte d’Aix et l’accompagner jusqu’au Vieux Port.

Avril – Manifestation contre la loi Asile – Immigration

« Les étrangers ne sont pas un danger, mais sont EN danger ! »

Le rassemblement de 11h au Vieux-Port a eu lieu à l’appel de nombreuses associations :

Association des juristes pour la reconnaissance des droits fondamentaux des immigres, ATTAC Marseille, CGT Educ, CCFD-TS, La CIMADE, Collectif Professionnels Asile 13, Ensemble13, EELV 13, Fédération des acteurs de la solidarité PACA Corse, FERC Sup CGT Université AixMarseille, FSU 13, Génération.s Marseille, Génération.s Aix-en-Provence, Jeunes Générations du 13, JUST (justice et union vers la transformation sociale), LDH Marseille, Marche Mondiale Femmes13 Paca, Médecins du Monde PACA, Mouvement de la Paix13, MRAP13, NPA 13, PCF13, Rouge Vif 13, RESF13, RUSF13, Syndicat Avocats France Marseille, SGEN-CFDT Provence-Alpes, SNES FSU 13, SNUipp-FSU13, SPG-CGT Céreq, Sud éducation 13, Syndicat de la magistrature PACA, UL CGT Marseille Centre, UNEF Aix-Marseille, Union Solidaires 13, VISA 13.

Manifestation du 1er mai

A Marseille, le rejet de la loi Asile Immigration en bonne place dans la manifestation du Premier mai

 

 

Juin – Rassemblement sur le Vieux Port contre le projet de loi

Le mur symbolique érigé le 16 juin au Vieux Port a été détruit sous la poussée des citoyens, pour protester contre la loi Asile-Immigration. Une « performance » mobilisatrice forte, à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme.

Juin – « Une Europe qui s’emmure : voie sans issue ? »

Journée nationale de Décryptage

 

Septembre – Marche pour le climat

La Cimade était présente : la crise environnementale participe déjà aux raisons qui poussent des populations à l’exil. L’inertie des politiques du climat risque de rendre des régions entières inhabitables.

Octobre – Rassemblement pour l’Aquarius

Du Vieux-Port à la Joliette, la foule était dense pour réclamer un pavillon pour l’Aquarius, acclamer les marins-sauveteurs du navire, et exiger le sauvetage des secours en mer.
Une réponse sans équivoque à l’opération violente de la veille menée par des militants d’extrême droite envahissant les locaux de SOS Méditerranée.

Yves Matthey, du groupe local de Marseille a pris la parole devant les milliers de manifestants rassemblés.

Novembre – Procès des 3+4 de Briançon

Bastien, Benoît, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo, poursuivi.e.s pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national, en bande organisée » comparaissaient  jeudi 8 novembre 2018. Nous étions 3000 personnes devant le tribunal de Gap ce jour-là : Tous migrants, le comité de soutien, la Cimade, l’Anafé… et de nombreux citoyens venus apporter leur soutien à titre personnel.

La prise de parole de Christophe Deltombe, Président de La Cimade, très claire :

Le procureur a requis six mois avec sursis pour cinq d’entre eux, et douze mois dont huit mois ferme avec sursis pour les deux autres qui sont aussi poursuivis par rébellion contre agents de la force d’ordre. Le verdict rendu le 13 décembre a été très sévère, ne retenant pas la notion de fraternité…

Décembre – « Mes racines sont d’ailleurs, mais c’est ici que je fleuris », Migrant’Scène 2018

Beaucoup de sincérité, de la pudeur, une bonne dose d’humour aussi… de la gravité parfois, des efforts, du talent. Le festival Migrant’scène s’est déroulé samedi 8 décembre au Théâtre de l’œuvre. Il s’agissait de la première édition à Marseille. Une salle comble et des participants très nombreux pour partager et célébrer, à travers les mots de chacune et chacun, à travers les langues, les accents, les parcours… des valeurs communes.

Décembre – Journée internationale des migrants

Le 18 décembre, Journée Internationale des Migrants, place des Marseillaises, au pied du grand escalier de la gare Saint-Charles : rassemblement, prises de parole et présentation de l’ouvrage : « L’asile en exil, état des lieux de l’accueil des personnes en demande d’asile à Marseille – 2017-2018 », étude rédigée et publiée par le Réseau Hospitalité, auquel appartient La Cimade.

Décembre – Réquisition de logements pour Mineurs Saint Just

Les défaillances du Conseil Départemental – qui laisse à la rue des enfants qu’il a l’obligation de mettre à l’abri – ont amené le collectif MIE, dont la Cimade fait partie, à réquisitionner un local provisoirement inoccupé, à Saint-Just. Tous les enfants y sont accueillis, même ceux qui sont accompagnés de leurs parents : ainsi sont également mises à l’abri des femmes enceintes qui dormaient dans la rue depuis plusieurs jours.

Octobre – Actions de soutien aux 3+4 inculpés solidaires

La décriminalisation de la solidarité aux frontières passe par la lutte contre les idées fausses et les préjugés. La région Sud-Est de la Cimade propose une mise au point très claire sous forme de questions-réponses Vrai-Faux.

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.