Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

» retour

Femmes étrangères victimes de violences

Depuis 2004, la Cimade Ile-de-France a mis en place une permanence destinée spécifiquement aux femmes étrangères ayant subi ou subissant des violences.

Fin 2004, la Cimade Ile-de-France a mis en place une permanence destinée spécifiquement aux femmes étrangères ayant subi ou subissant des violences.

Elle a pour vocation d’accompagner ces personnes dans leurs démarches, notamment administratives, lorsque les violences subies ont des répercutions sur la situation administrative et/ou la situation administrative sur la jouissance des droits.
Il peut ainsi s’agir de migrantes qui, du fait de violences subies en France, peuvent se voir refuser l’obtention ou le renouvellement d’un titre de séjour. Il peut également s’agir de demandeuses d’asile qui fuient ou ne peuvent retourner dans leur pays d’origine pour échapper à des violences spécifiques liées au genre. Le but de cette permanence est de permettre à ces femmes de connaître, faire valoir et défendre leurs droits.
En effet, la permanence a été créée suite à plusieurs constats. Nous avons ainsi constaté que, d’une part, certaines femmes étrangères sont confrontées à différentes formes de violences (physiques, sexuelles et/ou psychologiques) qu’elles subissent et qui en outre leur sont opposées et emportent des conséquences directes et préjudiciables sur leur situation administrative et, d’autre part, que la garantie de leurs droits fondamentaux – qui sont pourtant inhérents à toute personne – est, de fait, de plus en plus étroitement lié à la régularité du séjour.

Ces femmes subissent donc une « double violence » : la violence qu’elles vivent ou ont vécu et une violence institutionnelle. Cette violence institutionnelle se traduit par le refus de prendre en compte leur situation (par exemple, opposition de la rupture de la communauté de vie lorsque celle-ci est exigée pour la délivrance ou le renouvellement d’un titre de séjour alors que l’absence de vie commune est due à des violences subies au sein du couple ou difficulté à faire reconnaître les violences spécifiques liées au genre comme relevant de l’asile) et/ou par le déni de leurs droits fondamentaux (par exemple, difficultés d’accès à l’institution judiciaire ou à des structures d’hébergement du fait de l’irrégularité du séjour). Elles connaissent également de multiples discriminations, en tant que femmes, en tant qu’étrangères et en tant que femmes étrangères.

C’est pourquoi il est apparu nécessaire de créer une permanence qui prendrait en considération ces spécificités tant du point de vue de l’accueil mis en place que de l’appréhension juridique et politique de cette problématique. La spécificité de la permanence consiste en ce que les personnes accueillies, outre qu’elles sont dans une situation administrative complexe et douloureuse, ont subi ou subissent également différentes formes de violences. Afin de prendre en considération cette dimension, la Cimade Ile-de-France a réfléchi à un cadre d’accueil adapté. Chaque femme est ainsi accueillie dans un cadre permettant une écoute disponible et confidentielle. Le cadre est privilégié afin de créer les conditions nécessaires à l’écoute et à la reconstitution d’un récit pouvant être extrêmement difficile à exprimer et à entendre. Afin d’assurer un accompagnement adéquat, les bénévoles de la permanence reçoivent des formations spécifiques. Enfin, un réseau de partenaires est mis en place afin de faire en sorte que les personnes reçues bénéficient d’un accompagnement global pour les différents problèmes qu’elles rencontrent, en fonction des domaines de compétence de chacun.

À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.