Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Languedoc-Roussillon

» retour

Cela s’appelle une RAFLE !!!

25 octobre 2007

Cela vient de se passer cette fin de matinée, entre la rue de la République et le Cours Gambetta : Des policiers qui arrêtent les bus systématiquement, qui contrôlent certains passagers au faciès, c’est à dire qui ressemblent à des étrangers, qui font descendre, femmes, hommes ,poussette, qui embarquent sans discussion et sans ménagement.

Cela vient de se passer cette fin de matinée, entre la rue de la République et le Cours Gambetta à Montpellier :

Des policiers qui arrêtent les bus systématiquement, qui contrôlent certains passagers au faciès, c’est à dire qui ressemblent à des étrangers, qui font descendre, femmes, hommes, poussette, qui embarquent sans discussion et sans ménagement, et même violemment comme cette femme (qui pourtant avait des papiers) qui allait chercher ses enfants à l’école (qui attendent toujours leur mère dont nous n’avons aucune nouvelles 3 heures après).

Nous l’avons vu de nos propres yeux puisque nous La Cimade avons pris des photos et avons même été contrôlé et vilipendé pour ce fait. Nous avons appelé le cabinet du Préfet pour lui dire notre émotion devant cette femme en pleurs qui a assisté à l’embarquement de son amie pourtant en règle.

Cela porte un nom : Une rafle. Tout simplement. Le terme est approprié. Et, nous ne pouvons même plus mettre des guillemets. Et nous ne confondons rien, nous ne faisons pas ici de parallèle entre 1942 et 2007.

Les situations ne sont pas comparables. Rien à voir. Les raflés ne sont pas envoyés vers l’indicible. Ils disposent encore un peu, de recours d’un état de droit. Le pouvoir qui a donné ces consignes a été légitimement élu.

De même que nous n’amalgamons pas, comme un premier réflexe, ce qui revient de la chasse systématique des étrangers qui a tendance à ce développer : objectifs chiffrés d’expulsions donnés par le pouvoir à sa police, des policiers forçant une porte au petit matin, ou encore des convocations-piège à la préfecture.

Mais n’en déplaise à quiconque, ce à quoi nous avons assisté, et nous en sommes meurtri que cela se passe en France aujourd’hui, Cela s’appelle une RAFLE!!!

Afin de faire l’autopsie de cette rafle, La Cimade lance un appel à témoin. Tous ceux qui ont assisté à ces faits peuvent appeler au tel : 04 67 06 55 02

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.