Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Nous connaître

Missions

La Cimade a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions.

Ici et là-bas solidaires

« La Cimade a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions. Elle lutte contre toute forme de discrimination et, en particulier, contre la xénophobie et le racisme. » (Article 1 des statuts de La Cimade)

Accueillir et accompagner

Chaque année, La Cimade accueille dans ses permanences des dizaines de milliers de migrants, réfugiés et demandeurs d’asile. Elle héberge également près de 200 réfugiés et demandeurs d’asile dans ses centres de Massy et de Béziers.

Agir auprès des étrangers enfermés

La Cimade est présente dans plus d’une dizaine de centres et de locaux de rétention administrative pour aider les personnes enfermées à faire appliquer leurs droits. La Cimade est également présente dans une centaine d’établissements pénitentiaires.

Construire des solidarités internationales

La Cimade apporte son soutien à des associations partenaires dans les pays du Sud autour de projets liés à la défense des droits des migrants dans les pays de transit, à l’aide aux réfugiés et aux personnes expulsées ainsi qu’à la valorisation des migrants comme acteurs de développement et à la construction de la paix.

Témoigner, informer et mobiliser

La Cimade intervient auprès des décideurs par des actions de plaidoyer et s’efforce d’informer et de sensibiliser l’opinion publique sur les réalités migratoires à travers le festival Migrant’scène ou la revue Causes communes. Elle construit des propositions pour changer les politiques d’immigration actuelles.

Quelques chiffres pour 2016

• 100 000 personnes conseillées, accompagnées, hébergées
• 131 permanences et formations au français
• 2 000 bénévoles organisés dans 13 régions, 83 groupes locaux
• 14 associations partenaires dans 8 pays (Algérie, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tunisie)