Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

» retour

Conditions d’accès au droit d’asile en Île-de-France

10 mai 2017

Recensement mis à jour régulièrement par La Cimade Île-de-France des délais d’attente et des conditions d’accès aux plateformes de premier accueil chargées d’enregistrer les demandes d’asile et de délivrer une convocation au guichet unique dans la région.

LARIVEJ-LCprefparis-2

La réforme du droit d’asile adoptée en 2015 avait pour objectif de raccourcir et de simplifier la procédure d’asile. Il n’en est rien en région parisienne, où il est devenu plus compliqué et plus long de déposer une demande d’asile.

La raison de ce gigantesque cafouillage est que la loi a rajouté une étape supplémentaire, à une procédure qui était déjà longue et complexe, en imposant à tous les nouveaux demandeurs d’asile de s’adresser d’abord à une plateforme de premier accueil chargée d’enregistrer la demande et de délivrer une convocation au guichet unique regroupant préfecture et OFII (cf. document pdf : carte des premières étapes). Ce passage obligatoire par ces plateformes concerne désormais même les personnes autonomes disposant d’un hébergement chez des proches qui ne peuvent plus s’adresser directement à la préfecture.

Les plateformes gérées par des opérateurs associatifs doivent gérer un quota de rendez-vous attribué parcimonieusement par le guichet unique qui est très inférieur au nombre de primo demandeurs du département. Il en résulte les blocages ci-dessous que nous tentons de mettre à jour le plus régulièrement possible. Les informations qui suivent sont donc à prendre au conditionnel en raison des évolutions rapides de chaque situation départementale.

A noter :  Suite à une modification du logiciel de liaison avec les préfectures (SI-asile), depuis le mois de juillet 2016 chaque plateforme est en mesure de proposer des rendez-vous auprès des guichets uniques de l’ensemble de la région parisienne dans un délai pouvant aller jusqu’à 25 jours.

Paris (75)

campement devant la plateforme FTDA bis

campement devant la plateforme FTDA en mai 2016.

– La plateforme France Terre d’Asile (127 boulevard de la Villette, Métro Jaurès –Plan FTDA) reçoit les isolés, sans enfants, du lundi au vendredi à 9h (14h le jeudi). Elle est en mesure de recevoir actuellement 80 nouvelles personnes pour lesquelles un « brouillon » de rendez-vous dans les GUDA de la région parisienne est enregistré sur le logiciel SI-asile. Un rendez-vous à 3 semaines auprès de la plateforme est donné, au cours duquel le rendez-vous au GUDA sera finalisé pour une vingtaine de jours plus tard.

Mis à jour au 12/01/2017

– La CAFDA (44 rue Planchat) accueille les familles ou femmes enceintes (venir entre 11h et 13h). Elle délivre les rendez-vous auprès de ses équipes, avant le rendez-vous suivant pour le guichet unique. Le délai de réception à la CAFDA est actuellement de 1,5 mois.

Mis à jour au 24/10/2016

NB : pour les « post-Dublin », après les 6 mois de délai de transfert, il faut se rendre directement à la préfecture 92 boulevard Ney.

Seine-et-Marne (77)

La plateforme COALLIA de Melun (2bis avenue Jean Jaurès) ne reçoit que les lundis à 9h pour le préenregistrement des demandes d’asile.

Mis à jour au 28/09/2016

Yvelines (78)

La plateforme Coallia est située à Limay (15 rue de la Chasse). Elle reçoit les 16 premières personnes du lundi au vendredi matin. A part le lundi matin, la plateforme est en capacité de recevoir l’ensemble des personnes présentes dans la file d’attente.

NB : Pour les réexamen, il faut solliciter un nouveau rendez-vous au GUDA, via la plateforme.

Mis à jour au 28/02/2017

Essonne (91)

La plateforme Coallia d’Evry (9 boulevard des Coquibus) est ouverte du lundi au vendredi à 9h. Il n’y plus de file d’attente actuellement et chaque personne présente à l’ouverture est reçue.

NB : Pour les réexamen, il faut solliciter un nouveau rendez-vous au GUDA, via la plateforme.

Mis à jour au 16/05/2017

Hauts-de-Seine (92)

La plateforme est gérée par le FACEM à Nanterre, au 74, rue Ernest Renan. Les inscriptions se font les lundi, mardi, mercredi, jeudi à 9h.

Attention : depuis mai la plateforme rencontre de grosses difficultés de fonctionnement (menace de dépôt de bilan). Son ouverture est désormais très aléatoire et il est conseillé au nouveaux demandeurs de se rendre dans d’autres plateformes de la région.

Mis à jour au 23/05/2017

Seine-Saint-Denis (93)

COALLIA Aubervilliers (64 avenue de la République) donne des rendez-vous uniquement par téléphone de 8h45 à 10h30 (tel : 01 49 92 89 43 – interprétariat en plusieurs langues). Ce numéro reste extrêmement difficile à joindre. Environ 30 rendez-vous quotidiens sont accordés par le guichet unique.

NB : Pour les réexamen, il faut solliciter un nouveau rendez-vous au GUDA, via la plateforme.

Mis à jour au 27/03/2017

Val-de-Marne (94)

France Terre d’Asile à Créteil (24 rue Viet) ouvre de manière aléatoire, notamment si la fréquentation n’est pas trop importante. La plateforme délivre ensuite un ticket pour revenir plus tard (1 mois d’attente environ), avant le rendez-vous suivant pour le guichet unique. 14 RDV par jours sont accordés par le guichet unique. En raison de la saturation de leur service de domiciliation, la plateforme donne la priorité aux personnes ayant déjà une adresse sur le département du Val de Marne pour les enregistrer, alors que c’est une des missions des plateformes de fournir une domiciliation après l’enregistrement de la demande d’asile (!)

Mis à jour au 24/10/2016

Val d’Oise (95)dsc_0266m

La plateforme COALLIA de Cergy, 3 allée des platanes (RER A Cergy Préfecture) est ouverte depuis début juillet. Les nouvelles inscriptions se déroulent uniquement le mardi matin (venir tôt, mais interdiction de dormir devant les locaux – cf. photo !). Les 70 premières personnes se voient proposer un rendez-vous dans un guichet unique de la région parisienne dans les 3-4 semaines.

Mis à jour au 24/01/2017

Merci de signaler des éventuels compléments ou erreurs en envoyant un message ici.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.