Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Ile-de-France Champagne Ardennes

» retour

Non à la double violence faite aux femmes étrangères!

25 novembre 2010

C’est aujourd’hui, jeudi 25 novembre 2010, la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
Cependant, trop souvent on oublie les femmes étrangères qui se voient refusé le droit d’être protégées à cause de leur situation administrative.
La Cimade organise ce vendredi 26 novembre à Paris une soirée festive pour dire non à la double violence envers les femmes étrangères.

C’est aujourd’hui, jeudi 25 novembre 2010, la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Les chiffres restent alarmants : en France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint. En Ile-de-France, La Cimade accompagne chaque année plus de 270 femmes étrangères victimes de violences et reçoit une vingtaine d’appels par semaine, dans le cadre de notre permanence téléphonique hebdomadaire.

 

Cette journée est l’occasion de rappeler qu’une loi a été votée le 9 juillet 2010. Cette loi crée notamment une ordonnance de protection décidée par le juge aux affaires familiales s’il estime que la personne victime de violences de la part de son conjoint, de son partenaire ou de son ancien compagnon, est en situation de danger. Cette nouvelle mesure concerne toutes les personnes victimes de violences conjugales, et ce, quelle que soit leur nationalité ou leur situation administrative.

 

Les personnes étrangères victimes de violences ont le droit d’être protégées et mises à l’abri sans que l’on puisse leur opposer leur situation administrative. De manière générale, nous constatons que certaines femmes, parce ce que personnes étrangères, se voient dénier leurs droits fondamentaux. Elles ne peuvent pas de fait porter plainte pour les violences subies, elles ne peuvent pas assurer pleinement la défense de leurs droits devant les tribunaux, elles ne peuvent pas accéder à certains types d’hébergement,…

 

La campagne « ni une ni deux, mettons fin à la double violence faite au femmes » menée par La Cimade entre février et avril 2010 a permis de mieux faire connaître ces dysfonctionnements et d’exiger une véritable protection des femmes étrangères victimes de violences physiques ou psychologiques. Quelques mois après, quelles avancées ? La Cimade, avec le collectif Action et Droits des Femmes Exilées et Migrantes (ADFEM), propose une soirée festive et citoyenne, pour mener un bilan de la campagne « Ni une ni deux » et poursuivre le travail de sensibilisation. 

 

 Rdv le vendredi 26 novembre aux Salons Vianey 98 quai de la Râpée 75012 Paris à 19h00

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.