Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Bretagne-Pays de Loire

» retour

Soutenue par le ministère de l’Intérieur, la préfecture de la Manche piétine le droit d’asile

12 juillet 2017

Hier, mardi 11 juillet, les autorités françaises ont franchi une nouvelle étape en renvoyant dans son pays d’origine, en toute illégalité, un demandeur d’asile alors qu’aucune expulsion ne peut avoir lieu pendant l’instruction d’une demande d’asile.

Passage_Asile_440

Enfermé au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Rennes depuis le 26 juin dernier alors qu’il détenait le droit de séjourner sur le territoire français en tant que demandeur d’asile, Monsieur P. ressortissant albanais, a été expulsé dans son pays d’origine hier matin.

Son dossier était pourtant en cours d’instruction à l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA). Le préfet de la Manche, soutenu par le ministère de l’Intérieur alerté de la situation, a décidé que la demande d’asile de Monsieur P. ne devait pas être étudiée, en lieu et place de l’OFPRA pourtant seule autorité compétente en la matière. L’OFPRA avait convoqué Monsieur pour un entretien le 21 juillet.

La Cimade condamne fermement ces pratiques abusives et totalement illégales.

La Cimade rappelle que le droit d’asile est une liberté fondamentale qui relève de la compétence exclusive de l’OFPRA.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.