Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Sud-Est

» retour

Marseille
Cercle de Silence du 17 mars 2016

10 mars 2016

Chacun de nous est une richesse   Tous les jours, les médias parlent du démantèlement de la « jungle » de Calais. Des scènes semblables sont vécues  à Marseille et ailleurs avec les expulsions répétées  des familles Roms qui survivent dans des squats sans équipement et ressources suffisantes. Partout, ces destructions de […]

Chacun de nous est une richesse

 

Tous les jours, les médias parlent du démantèlement de la « jungle » de Calais.

Des scènes semblables sont vécues  à Marseille et ailleurs avec les expulsions répétées  des familles Roms qui survivent dans des squats sans équipement et ressources suffisantes.

Partout, ces destructions de lieux de vie, fragilisent encore plus ces populations et essentiellement les femmes et les enfants

Faire de la politique dans le sens vrai du mot signifie « travailler à l’organisation de la cité pour un bien vivre ».  Il serait temps que les Etats se mettent autour d’une table, en laissant de côté leurs préoccupations électorales pour chercher, véritablement de vraies perspectives.

Peut-on accepter ces situations dans l’indifférence ou en nous disant : « Ils n’ont qu’à retourner chez eux. » ?!

Le démantèlement de ces lieux de survie nécessite d’être accompagné de solutions alternatives qui, dans le respect de tout être humain, pourront permettre à chacun  de retrouver une vie normale et digne.

Dans le cas des personnes migrantes qui n’ont qu’un seul choix : partir !.. la recherche de ces solutions demande de travailler avec leurs pays d’origine : n’oublions pas l’histoire qui montre la responsabilité des pays du Nord envers l’appauvrissement des pays du Sud. Nous ne pouvons pas fermer les yeux et nous contenter de dire  « Nous ne voulons pas les accueillir ». N’oublions pas non plus notre responsabilité de citoyen pour réclamer une politique européenne digne de ce nom.

**********************

Devant ces situations difficiles, insupportables, des migrants  s’organisent au prix de mille difficultés et trouvent des trésors  d’imagination et de savoir faire pour survivre. Leurs richesses, ce ne sont pas les dollars ; mais leur créativité et leur fureur de vivre qui les amènent au partage et à l’entraide mutuelle.

Ainsi, ils nous montrent l’essentiel. La fraternité, et l’écoute sont  d’excellents médicaments pour soigner les blessures qu’engendre le chacun pour soi.

 

 

Paroles de migrants

devant ce tableau réalisé par Nizar Ali Badr, artiste syrien

 

cailloux5

« C’est la solitude, la souffrance  en silence. »

 

« C’est des gens perdus qui n’ont plus de repères. Ils n’ont rien demandé, ils veulent vivre. Et partout ils se sentent menacés mais ils n’ont rien fait de mal. »

 

« Je vois des gens qui fuient la guerre qui ont tout laissé derrière eux. Ils marchent ensemble ».

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.