Sud-Est

» retour

80 ans de la Cimade à Toulon

21 novembre 2019

Vendredi 15 novembre vers midi, un groupe, constitué de membres de la Cimade et du collectif Migrants 83, de militants politiques, de paroissiens protestants et de jeunes migrants, a déambulé au centre ville et posé des plaques de rue en hommage à des personnes d’ici célèbres et venues d’ailleurs.

L'action de rue cimadienne à Toulon

Déambulation dans les rues

Nous sommes partis à 11 h 30 et avons marché dans le centre ancien pendant une bonne heure. Deux comédiens – Alain et Blanche Aparis – ont donné leur voix au texte préparé par le groupe local, faisant apparaître les qualités des personnes honorées et rappelant la réalité de la vie des migrants aujourd’hui.
Le soleil était de la partie, c’était presque miraculeux vu le déluge tombé la veille. Nous étions environ 25 personnes. Au départ une journaliste de Var matin et un photographe sont venus nous interroger.
Depuis le grand marché du cours Lafayette jusqu’à la Place d’Armes où se tenait la fête du livre, nous avons traversé les rues piétonnes. Tantôt vers de jolies places avec des restaurants, tantôt vers des places plus modestes avec des chibanis. Nous avons fait une halte près du tribunal administratif.
Le groupe était constitué de membres de la Cimade, du collectif migrants 83, de militants politiques, de paroissiens protestants, de jeunes migrants. Un monsieur nous a suivi depuis le café où nous nous étions réunis avant la marche. Il s’est senti concerné, son père était un réfugié espagnol et à la fin, lorsque nous avons présenté nos futures actions dans le cadre de Migrants’scène, il nous a dit: «Bon, à bientôt alors !»

Les plaques posées

Place du Pavé d’Amour : Le groupe Manouchian

Rue Fougassière : Andrée Chedid (1921-2011)

Place Puget : Curie Marie – Maria Salomea Sklodowska (1867-1934)

Opéra de Toulon, rue Racine : Maria Casarès (Maria Victoria Casarès Pérez, 1922-1996)

Place Dame Sybille : Léopold Sédar Senghor (1906-2001)

Place du Bateau : Les Chibanis et les Chibanias

Place d’Armes, rue Louis Jourdan : Les tirailleurs sénégalais.

 

Auteur: Région Sud-Est

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.