fbpx
Sud-Est

» retour

A Gap, le Réseau hospitalité exige la scolarisation de tous les mineurs isolés

22 septembre 2018

La prise en charge des mineurs isolés étrangers devrait être assurée de manière inconditionnelle par le conseil départemental. Mais 85% de ces jeunes reçoivent aujourd’hui un refus de prise en charge, du fait de la procédure d’évaluation de leur minorité, qui peut prendre jusqu’à dix-huit mois.

Le Réseau hospitalité (la Cimade, Solidaire Sud, Réseau éducation sans frontière, le SNES, Icare 05, la CGT) a été reçu lundi 17 septembre par l’inspecteur d’académie, Philippe Maheu, après un courrier rappelant que  « l’école est un droit pour tous les enfants résidant sur le territoire national quelque soit leur nationalité, leur statut migratoire ou leur parcours antérieur » (circulaire n°2012_141 de 1012).

Après l’entrevue, Patrick Marsauche, animateur du Groupe Local de la Cimade des Hautes-Alpes, déclare :

« L’inspecteur d’académie nous a informés d’une réunion prochaine entre l’inspection académique, la préfecture et le conseil départemental pour faire un décompte précis dans le but de ne laisser aucun jeune de moins de 16 ans. Mais pour les plus de 16 ans, il affirme ne pouvoir prendre aucun risque pour que ces mêmes jeunes « ne risquent pas d’être embarqués par la police dans leur classe. »

Or une centaine de dossiers sont en attente d’évaluation de leur minorité par le juge des enfants. Cette attente peut durer jusqu’à  6 ou 8 mois. Philippe Marsauche nous décrit les effets de cette attente sur les jeunes, écoutons-le :

 

Auteur: Région Sud-Est

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.