Sud-Est

27 octobre : concert de soutien «Relaxe pour les 3+4 de Briançon»

le 27/10/18
La Dar Lamifa, 127 rue d'Aubagne Marseille, Bouches-du-Rhône 13001 France

Soirée à prix libre pour la caisse d’autodéfense pour les mobilisé.es contre la frontière alpine et le transport en bus pour le procès du 8 Novembre sur Gap. Manifestons notre soutien aux « 3+4 de Briançon » et notre résistance collective aux renvois forcés en Italie et aux politiques migratoires […]

Soirée à prix libre pour la caisse d’autodéfense pour les mobilisé.es contre la frontière alpine et le transport en bus pour le procès du 8 Novembre sur Gap.

Manifestons notre soutien aux « 3+4 de Briançon » et notre résistance collective aux renvois forcés en Italie et aux politiques migratoires meurtrières  avec çA (électro punk rock, des maux et de la rage) / Cerna (rap conscient de ses limites ) / Record’ando cultura (rap mêlant rime françaises et espagnoles,  sampling et scratch, technicité et poésie).

Qui sont les « 3+4 de Briançon ? »
A la frontière franco-italienne, des lieux-refuges et des personnes tentent de rendre moins terrible l’exode des migrant.es fuyant l’Italie, où les conditions de non-accueil se sont encore détériorées avec l’arrivée du gouvernement d’extrême-droite. Face à eux, policiers, gendarmes et fascistes occupent la montagne. Le 22 avril 2018, une marche transfrontalière de protestation contre la présence de la milice néo-fasciste Génération Identitaire au col de l’Echelle a entraîné l’arrestation et l’inculpation de 7 militant.es, qui seront à procès le 8 novembre à Gap pour « aide à l’entrée irrégulière en bande organisée » : ils seront jugés selon les mêmes codes que les passeurs mafieux !
Pourtant, et c’est le sens d’une plainte collective déposée par des migrants du collectif Al Manba (Marseille) contre l’Italie, ainsi que les luttes contre les expulsions dites « Dublin » comme à Faux-la-Montagne et ailleurs, tous les récits attestent de l’inhumanité croissante des conditions de vie et d’accès droits pour les exilé.e.s de l’autre côté des Alpes. Si ce n’est bien sûr guère mieux en France, il en va de la liberté de choisir son destin et de sa propre dignité de ne pas subir sans protester l’écrasement des vies et des solidarités.

Dansons sur les cendres de leurs frontières!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.