Sud-Ouest

» retour

ARRÊT DE LA GREVE DE LA FAIM AU CENTRE DE RÉTENTION DE BORDEAUX

4 mars 2019

5 hommes enfermés au CRA de Bordeaux sont en grève de la faim

Au Centre de rétention administrative de Bordeaux, plusieurs personnes étrangères enfermées avaient entamé une grève de la faim le 3 mars à l’heure du déjeuner.

Ce mouvement de protestation collective a pris fin mercredi 6 mars.

Face à la violence institutionnelle implacable dont ils sont l’objet, ces hommes ont recommencé à s’alimenter, sans espoir quant au traitement de leur situation individuelle ni quant à l’amélioration de leurs conditions d’enfermement.

Conscientes du durcissement de leurs conditions en rétention, notamment dû à l’allongement de la durée d’enfermement à 3 mois contre 45 jours auparavant, elles souhaitaient, à travers cette grève, faire entendre leurs voix et protester contre le principe même d’enfermer des personnes pour le fait d’être étrangères.

La Cimade continue d’aider ces personnes à porter leur voix à l’extérieur, notamment par la publication régulière sur ces pages de témoignages ainsi que d’actions de communication.

La Cimade reste plus que jamais mobilisée et demande au gouvernement de prendre des mesures d’urgence pour mettre fin à l’enfermement en rétention des personnes étrangères vulnérables, et un changement radical de politique afin de respecter les droits les plus élémentaires des personnes étrangères.

 

La Cimade vous transmet le communiqué des personnes publié au début de leur grève de la faim :

Auteur: Région Sud-Ouest

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.