Sud-Est

» retour

Deuil citoyen à Marseille, rue d’Aubagne, un mois après l’effondrement

5 décembre 2018

Une foule s’est rassemblée ce mercredi 5 décembre rue d’Aubagne, à 9h05, à l’appel du Collectif du 5 novembre – Noailles en Colère.
Neuf minutes d’un silence lourd : une pour chacun des morts de ce jour-là, et une pour Zineb, victime d’une grenade lacrymogène samedi 1er décembre.

Plusieurs centaines de personnes, habitants du centre ville pour la plupart, étaient au rendez-vous, autour du mémorial mis en place par les riverains juste au-dessous des barrières interdisant l’accès de la zone dangereuse.

[Voir la Vidéo :] 9 min de silence

“Un mois après la catastrophe humaine et politique du 5 novembre, la Mairie n’a toujours pas daigné rendre hommage dignement aux 8 victimes.

Nous n’oublierons pas, nous ne pardonnerons pas, , nous ne lâcherons pas”, disait l’appel à manifester diffusé par le collectif.

Le groupe local de la Cimade à Marseille a naturellement répondu à cet appel, aux côtés des exilé.es, qui sont les premiers concernés par les habitats indignes de ces “quartiers prioritaires de la ville”.

De fait, après le recueillement, des prises de parole spontanées ont évoqué le silence assourdissant de la mairie : ” Même pas un petit courrier...”

La colère et la peur : plus de 400 ménages évacués et le plus grand flou sur leur relogement : “ Il paraît qu’ils ont séparé des familles…”,Pourrir à l’hôtel, c’est pas une vie...”

Le prochain rendez-vous est affiché :

dav

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.