fbpx
Sud-Ouest

» retour

La France veut expulser un père de famille dont la fille mineure est en cours de demande d’asile et le fils vient de naître

7 mai 2021

le 15 avril, Mr K est interpellé lors d’un contrôle. La préfecture décide de l’enfermer au centre de rétention de Toulouse, en dépit de sa situation familiale.

M.K habite à Poitiers, avec sa femme, sa fille née le 2 septembre 2019 et son fils qui est né le 11 avril 2021.

Une demande d’asile est en cours concernant sa fille, en danger en cas de retour dans son pays d’origine. Sa fille est convoquée à l’OFPRA pour un entretien en présence de son père et de sa mère le 26 mai prochain.

Quelques jours après la naissance de son fils, le 15 avril, Mr K est interpellé lors d’un contrôle. La préfecture décide de l’enfermer au centre de rétention de Toulouse, en dépit de sa situation familiale.

Le 5 mai, Mr K. a souhaité faire une demande de réexamen de sa demande d’asile, pour signifier son souhait d’être présent lors de la convocation OFPRA de sa fille. Cette demande a été rejetée pour des raisons procédurales. L’avocat de Mr K. a saisi la tribunal administratif, mais, malgré ce recours suspensif, la préfecture de la Vienne a décidé de mettre en œuvre l’expulsion  de Mr K.

Mr K. souhaitant rester auprès de sa femme, sa fille et son fils qui vient de naître a refusé d’embarquer. Sa compagne est désespérée et choquée, se retrouvant seule pour s’occuper des deux jeunes enfants et se rendre à Paris pour la convocation de sa fille.

La Cimade demande à la préfecture de la Vienne de mettre fin à la rétention de Mr K. pour  lui permettre de rester auprès de sa famille et de se rendre à la convocation OFPRA de sa fille fin mai 2021.

La Cimade dénonce l’atteinte au droit d’asile, à la vie privée et familiale et à l’intérêt supérieur de l’enfant.

La Cimade dénonce la politique d’acharnement administratif livrée à l’encontre des

Auteur: Région Sud-Ouest

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.