Sud-Ouest

» retour

La préfète du Tarn s’apprête à briser une famille

25 février 2020

Un père de trois enfants, enfermé au centre de rétention administrative de Cornebarrieu. Son épouse et mère des 3 enfants est gravement malade et suivie en France.

Monsieur S., de nationalité géorgienne et âgé de 37 ans et sa mère âgée de 72 ans sont enfermés au centre de rétention administrative (CRA) de Cornebarrieu depuis le 24 février.

La préfète du Tarn tente de les expulser alors que l’épouse de Monsieur S., gravement malade et suivie en France, et leurs trois enfants vivent à Albi. Les enfants, âgés de 7, 8 et 15 ans sont tous scolarisés à Albi.

Arrivée en novembre 2018 en France, la famille a sollicité l’asile. Leurs demandes ont été rejetées et la préfecture du Tarn a pris à leur encontre une mesure d’éloignement du territoire le 29 octobre 2019. Ils ont alors été assigné à résidence avec obligation de se présenter au commissariat d’Albi trois fois par semaine.  Ils ont toujours respecté cette obligation jusqu’au lundi 24 février, jour de l’interpellation du père de famille et de sa mère à l’occasion d’une nouvelle présentation au commissariat.

Les enfants se trouvaient alors à l’école et la mère de famille très affaiblie à la suite d’une hospitalisation. Des amis ont pu récupérer les enfants à la sortie de l’école, sans quoi, ils se seraient retrouvés seuls !

Madame S. doit être soignée en France pour une pathologie extrêmement grave et ce pendant plusieurs années. Une demande de titre de séjour en ce sens est en cours d’examen auprès de la préfecture du Tarn.

Malgré cela, et sans aucune considération humanitaire, la préfète du Tarn décide de tenter d’expulser le père de famille loin de ses enfants.

La Cimade demande la libération immédiate de Monsieur S. et de sa mère, ainsi que le réexamen de leur situation. Nous dénonçons cette atteinte à la dignité des personnes et le non-respect du droit de vivre en famille de ces personnes.

Le juge des libertés et de la détention devra statuer demain (26 février) sur leur maintien en rétention. L’audience publique est prévue à 13h30.

Auteur: Région Sud-Ouest

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.