Bretagne-Pays de Loire

» retour

Lettre ouverte depuis le centre de rétention de Rennes

26 juillet 2018

Depuis plus d’un mois, M. MAAOUI, retenu au CRA de Rennes, est en grève de la faim.
Il souhaite rester vivre en France pour pouvoir être proche de sa fille de six ans.
A travers cette lettre, il a souhaité s’adresser au plus grand nombre pour expliquer sa situation et demander à la Préfecture du Finistère de réexaminer sa situation.

Centre de rétention administrative de Rennes, le 26 juillet 2018

 

LETTRE OUVERTE

 

A chaque esprit humain, A Chaque responsable et surtout à chaque père,

Je m’appelle MAAOUI Hichem. Je suis un francophone d’origine tunisienne, père d’une petite fille de six ans handicapée.

Je vous adresse ma lettre et ce n’est qu’un moyen d’expression des sentiments d’un père perdu depuis une longue période qui se bat pour créer un lien père-fille et qui se bat pour prendre sa place en tant que père et responsable.

Depuis 2012, après une séparation douloureuse, j’ai fait la promesse à ma fille que je ne la lâcherai jamais, « A la vie, à la mort ».
J’ai commencé à chercher du travail malgré ma situation irrégulière, malgré « l’obstacle préfectoral ». Ensuite, j’ai financé mes formations professionnelles comme cuisinier/pizzaiolo. J’ai obtenu des diplômes et j’ai fait des stages. J’ai fini par signer différents contrats de travail en règle.
Enfin, l’heure de rencontre avec ma fille se rapprochait.
En 2015, j’ai déposé une requête au juge des affaires familiales. J’ai prouvé mon attention et mon attachement pour ma fille. J’ai prouvé que je suis un « papa » et pas seulement un « géniteur ».

En 2016, le juge m’a donné un droit pour ma fille dans un espace familial. Ce dernier atteste que j’assume mon rôle de père malgré toujours ma « situation irrégulière ».
En 2017, j’ai été victime d’un patron escroc qui ne m’a pas déclaré et qui ne m’a pas payé. Une procédure aux Prudhommes est en cours. J’ai eu un accident de travail suivi d’une hospitalisation. Ça a bouleversé ma vie parce que je comptais beaucoup sur ce travail pour subvenir à mes dépenses liées au bien être de ma fille handicapée, ce qui est le plus important et essentiel pour un « papa ».

C’était la défaite pour moi sans revenu. J’ai été expulsé de mon logement d’une façon inhumaine. Par la suite, j’ai reçu une obligation de quitter le territoire français.

Depuis le 12 juin 2018, je me trouve au centre de rétention administrative de Rennes menacé d’expulsion à tout moment vers la Tunisie sans ma fille.

Depuis le 15 juin 2018, j’ai commencé une grève de la faim suivie par le docteur du centre de rétention administrative de Rennes pour dénoncer cette situation et l’injustice de la préfecture.

Merci à vous, vive la Bretagne, vive la France !

M. MAAOUI Hichem

 

Télécharger le document

 

Auteur: Région Bretagne Pays de Loire

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.