Nord-Picardie

» retour

Nouvelle action municipale contre les exilé.e.s à Calais

31 octobre 2019

Depuis vendredi 18 octobre, un arrêté municipal est en vigueur pour interdir l’occupation prolongée de l’espace public par les exilé.e.s, ainsi qu’aux aidants de distribuer des repas en centre ville. Vingt-trois associations dénoncent la stigmatisation des personnes exilé.e.s faite par la mairie de Calais et l’incitation à la haine que ces propos engendrent.

Le 18 octobre, la mairie de Calais transmet à la Préfecture du Pas-de-Calais un arrêté municipal stipulant que « sauf autorisation particulière, sont interdites, toutes occupations abusives, prolongées et répétées du centre-ville de Calais […] notamment celles qui sont organisées à des fins de distribution de repas aux migrants ».

Nous, regroupement des associations travaillant avec les personnes exilées à Calais, dénonçons cet arrêté. Nous sommes indigné.e.s par les propos stigmatisants et dangereux à leur égard. Notamment :
« Considérant les troubles à l’ordre public, […] générés par les attroupements de migrants […] (amoncellements de déchets, déjections humaines, présence de rats, rixes) »
« Les familles et les touristes sont attendus en masse, à Calais, et les troubles générés par la présence de migrants risquent de fragiliser la bonne organisation de ces évènements d’une part, mais surtout de porter atteinte à la sécurité de ces familles et de ces touristes d’autre part ».

Nous considérons ces propos comme relevant de l’incitation à la haine. Ils créent une catégorie « migrants » qui serait composée de personnes violentes (« atteinte à la sécurité ») et sales (« présence de rats »), utilisée pour invisibiliser une fois de plus ces personnes dont la simple présence est considérée comme agressive. Cet arrêté ajoute à l’exclusion sociale de ces personnes vulnérables une exclusion spatiale qui contribue à créer un clivage entre les personnes vivant à Calais.

Il s’inscrit dans la continuité des actions prises contre les personnes exilé-e-s par Mme Bouchart, comme par exemple, l’« Appel à la délation » (Le Point, octobre 2013).

 

Signataires :
ACCMV Association minorités visibles et de la solidarité
L’Auberge des Migrants
La Cabane Juridique / Legal Shelter
Le Cercle de Silence Hazebrouck
La Cimade Nord Picardie
Collective aide
DROP Solidarité
Eux C’est Nous
La Fondation d’Abbé Pierre (FAP)
Flandre Terre Solidaire (FTS)
Help Refugees
Human Rights Observers (HRO)
Médecins Du Monde (MDM)
Migraction 59, collectif d ‘ hébergeurs citoyens et solidaires du Nord et Pas de calais
MRAP – Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
La Pastorale des Migrants du diocèse d’Arras
Refugee Info Bus
Refugee Women’s Centre
Refugee Youth Service
Salam Nord / Pas-de-Calais
Secours Catholique – Caritas France, délégation Pas-de-Calais (SCCF)
Terre d’Errance Steenvoorde
Utopia 56

Auteur: Région Nord-Picardie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.