Normandie

» retour

Tentative d’expulsion imminente d’un jeune Géorgien malade

27 janvier 2020

Un jeune homme de 28 ans est menacé d’expulsion vers la Géorgie malgré un état de santé dont le défaut de prise en charge médicale pourrait entrainer des conséquences d’une exceptionnelle gravité.

Mikheil est un jeune Géorgien de 28 ans. Il est arrivé en France en 2018 souffrant d’une double pathologie.

Détenu à la Maison d’arrêt de Rouen, il a déposé auprès de la Préfecture de Seine-Maritime une demande de titre de séjour en raison de son état de santé. Saisi, le collège de médecins de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) a conclu que l’état de santé de Mikheil nécessite une prise en charge médicale et que le défaut de prise en charge médicale pourrait entrainer des conséquences d’une exceptionnelle gravité. Sa demande de titre de séjour a pourtant été refusée par les services de la Préfecture, qui vont donc tenter de l’expulser.

L’état de santé de Mikheil nécessite des soins hospitaliers tous les deux jours. Hospitalisé aujourd’hui au CHU de Rouen, il pourrait être expulsé dès demain, mardi 28 janvier, date de sa libération, alors qu’un recours est actuellement en attente de réponse. Or, aucune disposition n’est envisagée pour s’assurer qu’il puisse effectivement être pris en charge par les services hospitaliers compétents en Géorgie à son arrivée. Selon l’avis des équipes médicales qui le suivent à Rouen, l’absence de soins pendant 48 heures mettrait sa vie en danger.

Alors que la Géorgie est considérée comme un « pays sûr » par l’OFPRA et que les Géorgien.ne.s sont allègrement stigmatisé.e.s, la Cimade dénonce l’aveuglement de la politique menée à l’encontre des personnes étrangères au mépris de leurs droits les plus fondamentaux. La Cimade demande donc que Mikheil puisse rester en France et y être soigné.

Mise à jour le 28 janvier 2020

Hier, la préfecture a demandé le transfert de Mikheil au centre de rétention de Oissel. Le médecin de l’établissement s’est opposé à son placement en rétention en raison de son état de santé. A sa sortie de prison ce matin, après plusieurs mois de détention, Mikheil a été conduit par les agents de la Police Aux Frontières à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle d’où il a été expulsé aujourd’hui vers la Géorgie au mépris de l’avis de ses soignants.

La Cimade dénonce l’expulsion des personnes étrangères gravement malades et la politique aveugle du Gouvernement en matière d’enfermement et de reconduite à la frontière des personnes étrangères.

Auteur: Région Normandie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.