Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Bilan de la demande d’asile en septembre 2017

6 décembre 2017

Si l’OFPRA ne diffuse pas de données provisoires de ses décisions, c’est le cas d’Eurostat qui vient de mettre en ligne les chiffres du troisième trimestre 2017 et permet de faire le bilan de la demande d’asile en Europe et en France pour les neuf premiers mois de l’année.

Avec 23 605 décisions, l’OFPRA reste sur une moyenne de 8 000 décisions adultes de janvier à septembre 2017. Comme au premier semestre, le principal enseignement est la quasi égalité entre les reconnaissances de statut (2 780) et les octrois de protection subsidiaire (2 745) et de 18 080 rejets (soit un taux d’accord en baisse à 23% contre 27% au 1er semestre)

Les principales nationalités d’accord sont l’Afghanistan (1625 dont 1465 PS soit un taux d’accord de 83%), le Soudan (795 soit 60%), la Syrie (585, 90%) , l’Irak (260 soit 82,5%) et l’Albanie (200, 6,5%). Le Burundi, le Yémen et le Koweït restent les pays ayant le plus fort taux d’accord (100%)

Si on prend l’ensemble des neufs mois, le taux d’accord est de 26% . l’Albanie est le pays totalisant le plus grand nombre de décisions ( 8 020 dont 7515 rejets soit 6,3% d’accords) suivie du Soudan (5000 dont 60% de décisions positives), de l’Afghanistan (4950 83,3% d’accords), d’Haïti (4620 décisions, 2,7% d’accords) et du Bangladesh (2905, 7,2% d’accords). Pour la Syrie le taux d’accord est en baisse 90% et surtout 70% de ceux-ci sont des protection subsidiaires.

Eurostat a également mis en ligne le nombre de dossiers en instance au nombre de 33 890 dossiers adultes fin  septembre 2017 . Le délai moyen prévisible (dossiers en instance/ moyenne nombre de décisions mensuelles) est de 4,9 mois avec de grandes disparités. Si les principales nationalités mutualisées sont en dessous de six mois, La Côte d’Ivoire est à 12 mois et les demandes haïtiennes à 4,5 mois.

Vers la fin de la « crise migratoire » en Europe?

Eurostat permet de faire des comparaisons avec les autres pays européens (même si la France ne compte pas les Dublinés dans ses statistiques).

En matière de demande d’asile, l‘infamante déclaration UE Turquie a eu son effet puisque la demande d’asile est en baisse de 50% dans l’ensemble des pays et de 70% en Allemagne comme dans les autres pays d’Europe du Nord et centrale. Les pays du sud de l’Europe connaissent en revanche une augmentation. Si on ne comptabilise que les premières demandes adultes, l’Italie dépasse désormais l’Allemagne.

Pour l’ensemble de l’Europe, le taux d’accord est en nette baisse avec 42% . C’est notamment le cas en Allemagne qui prend le plus grand nombre de décisions (plus de 300 000!) mais également en Suède ou en Italie.


En dépit de l’augmentation des demandes d’asile en France (à contre- courant de nombreux pays européens), l’OFPRA n’est pas le plus mal loti en matière de dossiers en instance. L’Allemagne en compte encore 326 000 et l’Italie 135 000 le délai moyen prévisible est de 11.9 mois avec de très fortes disparités puisque ce délai est d’un mois en Lettonie et de près de 20 ans en Irlande

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.