Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Election présidentielle : Appel à une vigilance citoyenne

27 avril 2017

Les personnes réfugiées et migrantes ne sont ni un problème ni une menace. Et le combat pour changer les politiques migratoires en profondeur et promouvoir des politiques d’accueil et d’hospitalité qui soient à la hauteur des enjeux de notre époque, ne s’arrêtera pas.

Parmi les enjeux importants du second tour de l’élection présidentielle du 7 mai, il en est un qui représente un véritable marqueur : celui des politiques migratoires. Choisir entre repli sur les peurs ou ouverture aux autres et au monde, n’est pas une question marginale. Cela engage notre vision de la société dans laquelle nous voulons vivre, notre attachement aux valeurs de la démocratie et de la République.

Le programme « anti-immigration » porté par Marine Le Pen, et l’idéologie xénophobe qui l’accompagne, est non seulement fondé sur des contre-vérités, mais remet en cause des principes fondamentaux du droit international et des droits humains comme le droit d’asile ou le droit de vivre en famille. Cette régression morale et politique placerait la France au ban des nations démocratiques. Elle provoquerait aussi une crise sociale sans précédent en désignant les personnes étrangères (et leurs descendants), arrivées récemment ou installées depuis longtemps, comme des boucs émissaires. L’histoire nous enseigne que la stigmatisation des « indésirables étrangers » ouvre la porte à la haine, puis à la violence et aux conflits.

Dans la continuité de ses engagements de solidarité active aux côtés des personnes exilées et migrantes depuis près de quatre-vingt ans, La Cimade estime qu’il est de sa responsabilité d’insister sur le danger que représentent les propositions du Front national et de sa candidate, et d’appeler en conséquence à rejeter l’abstention ou le vote nul qui pourraient conduire au désastre si ces propositions étaient appliquées.

Elle accompagne cet appel à la vigilance citoyenne d’un appel à la responsabilité des futurs dirigeants politiques pour garantir la dignité et le respect des droits fondamentaux des personnes étrangères. La Cimade, de son côté, poursuivra inlassablement son action pour obtenir la mise en œuvre de mesures concrètes et urgentes :

  • l’instauration de voies légales d’accès pour les demandeurs d’asile afin d’en finir avec les morts et les souffrances sur les routes de l’exil ;
  • une interprétation plus large des critères de protection, adaptée aux causes nouvelles des déracinements forcés ;
  • la sécurisation du droit au séjour et au travail et un transfert de moyens plus importants sur de véritables politiques d’insertion ;
  • la fin des dispositifs d’enfermement et de sanctions judiciaires spécifiques aux personnes étrangères ;
  • le rejet de toute forme de « criminalisation » de la solidarité citoyenne.

 

Les personnes réfugiées et migrantes ne sont ni un problème ni une menace. Et le combat pour changer les politiques migratoires en profondeur et promouvoir des politiques d’accueil et d’hospitalité qui soient à la hauteur des enjeux de notre époque, ne s’arrêtera pas.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.