Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

» retour

Feu vert pour la violation des droits fondamentaux ?

19 juillet 2017

Le collectif Frontexit publie un rapport sur la surveillance des frontières extérieures dans le cadre des opérations de l’agence Frontex : mise en lumière du manque flagrant de garanties procédurales pour protéger les droits des personnes migrantes en mer.

Depuis 2013, la campagne Frontexit alerte les décideurs et l’opinion publique sur la dangerosité des activités de l’agence européenne Frontex, qui ne cesse de voir ses ressources, mais aussi ses prérogatives, augmenter en toute opacité et hors de tout contrôle politique et juridictionnel. Suite à l’adoption en septembre 2016 d’un nouveau règlement sur les interceptions maritimes, le collectif alerte sur les violations des droits liées à sa mise en œuvre, alors que le vide juridique patent concernant la protection des droits fondamentaux et l’impunité de l’agence en cas de violation des droits perdurent dans le nouveau mandat. Le règlement sur les interceptions maritimes porte le risque de violation des droits fondamentaux suivants : principe de non-refoulement ; droit à un recours effectif ; interdiction des expulsions collectives.

 

10 pages
ISBN : 978-87-92990-62-4

» Télécharger le document
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.