Bretagne-Pays de Loire

» retour

Encore une personne gravement malade en voie d’expulsion

15 juin 2018

Alors que Monsieur A. est séropositif, il est enfermé au CRA de Rennes et il est menacé d’expulsion par la préfecture du Calvados.

Enfermé au centre de rétention de Rennes depuis le 13 juin sur décision de la préfecture du Calvados, Monsieur A. risque d’être expulsé à tout moment. Pourtant, Monsieur A. est séropositif  et il ne pourra pas bénéficier d’une prise en charge médicale dans son pays d’origine.

Cette décision d’expulsion l’expose au risque d’un décès ou d’une aggravation irréversible de son état de santé, alors que le préfet du Calvados est parfaitement informé de la pathologie de l’intéressé. Il avait déjà enfermé cette personne malade en rétention au mois d’avril 2018 pour tenter de l’expulser. Le tribunal administratif avait alors annulé l’obligation de quitter le territoire français, en raison de l’état de santé de l’intéressé, enjoignant le préfet à réexaminer sa situation.

Cette décision préfectorale survient dans un contexte où l’association AIDES vient de dénoncer la multiplication des refus de soins suite à des avis défavorables de l’OFII envers des personnes étrangères séropositives. En l’occurrence, c’est l’autorité administrative qui met la vie de Monsieur A. en danger, malgré une décision de justice ayant reconnu la nécessité de réexaminer sa situation pour qu’il puisse poursuivre son traitement en France.

La Cimade demande la libération immédiate de Monsieur A., afin qu’il puisse être admis au séjour en France pour y être soigné.

 

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.