Bretagne-Pays de Loire

» retour

Expulsions : enfermer un parent et l’expulser pour faire pression sur le reste de la famille

23 mars 2018

Une pratique accrue des préfectures du Grand Ouest

Dans le Finistère, un ressortissant tchétchène père de six enfants a été interpellé la semaine dernière. Il a été menotté sous les yeux de ses plus jeunes enfants et de sa femme enceinte de 6 mois, alors qu’il s’apprêtait à aller chercher les aînés à l’école.

Enfermé pendant trois jours au centre de rétention administrative de Rennes, il a été libéré par le juge des libertés et de la détention. Quelques semaines auparavant, le maire de la commune où sont scolarisés les enfants avait attiré l’attention de la préfecture du Finistère sur la vulnérabilité de la famille et la santé des enfants.

La situation de ce père n’est pas isolée. Depuis le début de l’année, 18 parents d’enfants présents sur le territoire ont été enfermés au centre de rétention de Rennes. Cette pratique vise à faire pression sur le reste des familles. Parmi eux, trois ont été expulsés vers le Nigéria, la Géorgie et la Mongolie, laissant leur famille en France derrière eux. L’un deux est toujours au centre de rétention.

La Cimade dénonce ces pratiques qui traumatisent des familles étrangères.

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.