« Toutes les actus
S'informer

» retour

La Cimade salue la mémoire de Louis Joinet, un «épris de Justice»

1 octobre 2019

Hier au Crématorium du Père Lachaise, toute la planète s’est réunie pour rendre hommage à un juste : Louis Joinet.

syndicat magistrature

Magistrat hors norme, défenseur des droits humains internationalement reconnu, un homme chaleureux et généreux épris de justice et d’amour des autres : Louis Joinet était tout ça à la fois. Son extraordinaire parcours de vie a été rappelé le 30 septembre au Père Lachaise par sa famille et ses très nombreux amis de toutes origines venus lui dire adieu et merci. Il est mort le 22 septembre.

Louis Joinet était aussi un ami de La Cimade et sa famille a souhaité que les dons rassemblés à sa mémoire soient partagés entre quelques associations qui lui tenaient à cœur, dont La Cimade.

Il fut l’un des créateurs du Syndicat de la Magistrature et un juriste qui toute sa vie a refusé « l’intégrisme légaliste » qui est, selon ses mots, « un épouvantable facteur d’immobilisme, voire de régression ». Ses premières rencontres de compagnonnage avec La Cimade remontent aux années 1970, à l’arrivée des exilés politiques latino-américains.  Il demande à La Cimade de venir témoigner devant la CNIL , dont il fut président un moment , sur les risques du fichage informatique pour les libertés . Nommé ensuite conseiller justice auprès des premiers ministres de François Mitterand, il ouvre son bureau à Matignon à de nombreuses associations qui lui faisaient confiance , dont La Cimade. Avec sa connaissance du droit et ses talents de conviction il parviendra à faire avancer de nombreux « dossiers sensibles ».

C’est aussi au niveau international que se poursuivront des relations fortes en particulier pour la défense des droits humains , dans le cadre du Tribunal Russel pour l’Amérique Latine, de la Ligue internationale pour les droits et la libération des peuples, et aussi à l’ONU lorsqu’il sera nommé expert indépendant sur les détentions arbitraires et les disparitions. Il est l’auteur d’un rapport qui est devenu LA référence internationale en matière de lutte contre l’impunité des crimes contre l’humanité . Il y énonce trois principes, connus comme les « Principes Joinet » contre l’impunité : vérité, justice et réparation.

Pour avoir eu la chance de le rencontrer souvent avec André Jacques , à Paris, à Genève ou à Santiago, je peux témoigner de la reconnaissance que lui portent des milliers d’hommes et de femmes victimes de violations des droits humains pour qui il a lutté sans relâche avec sa passion pour la justice. Avec son épouse Germaine, compagne de tous ses combats, ils nous laissent  un exemple lumineux d’humanité.

 

Plume_80

Geneviève Jacques, ancienne présidente de La Cimade (2013-2018) et secrétaire générale (1988-1996)

Auteur: Service communication

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.