fbpx

» retour

Candidat·es aux élections départementales, engagez-vous pour la protection de tous les enfants !

14 juin 2021

La Cimade interpelle aujourd’hui les candidat·es aux élections départementales pour protéger efficacement les enfants isolés étrangers.

Ces derniers mois les mineur·es isolé.e.s étranger·es font l’objet de débats stigmatisants voire de propos mensongers, notamment dans le cadre des prochaines élections. L’accueil et la prise en charge de ces mineur·es sur le territoire français sont obligatoires. Les mineur·es étranger·es sont avant tout des enfants et doivent être considérés comme tels. Ces enfants devraient donc être pris en charge par le système de la protection de l’enfance et cela, quels que soient leur nationalité ou leur « statut » de mineur·e isolé·e. Mais leurs conditions d’accueil, d’évaluation de leur minorité et de prise en charge ne correspondent pas à la protection qui leur est due.

Nous constatons que certains enfants dorment dehors, d’autres subissent des évaluations souvent réalisées à charge et sans considération de leurs besoins, et leur accompagnement, lorsqu’il existe, est souvent défaillant. De plus à 18 ans, ils et elles se retrouvent souvent à la rue.

Face à ces défaillances, La Cimade lance un appel aux candidat·es car la protection de l’enfance, le suivi et l’accompagnement des enfants étrangers isolés relèvent de la responsabilité des conseils départementaux.  Il est urgent que les départements prennent des engagements concrets et efficaces pour permettre à chacun de ces enfants en danger d’être protégés dans un cadre adapté à leurs besoins.

La Cimade demande que tous les enfants soient protégé.e.s, y compris lorsqu’ils et elles sont étranger.e.s ou isolé·e·s en assurant notamment :

  • Une mise à l’abri et une prise en charge jusqu’à la décision du juge des enfants.
  • Un soutien aux enfants dépourvu.e.s de documents d’état civil dans l’établissement de leur identité, avec l’appui du Ministère des affaires étrangères.
  • Un accompagnement global sur tous les plans en particulier la santé, l’éducation et le social, et cela pas uniquement dans l’urgence mais à long terme.

La Cimade, en formulant 29 propositions demandent aux départements de s’engager pour protéger effectivement les enfants étrangers en danger en France.

Auteur: Service communication

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.