Sud-Est

» retour

Violations des droits à la frontière : le rapport de Human Rights Watch

17 septembre 2019

le 11 septembre 2019 à Gap, Human Rights Watch a présenté son rapport relatif au sort réservé aux mineurs étrangers non accompagnés en provenance d’Italie, lors du passage de la frontière aux cols de Montgenèvre et de l’Échelle.

« Ça dépend de leur humeur »

À l’occasion d’une conférence de presse organisée le 11 septembre 2019 à Gap, Human Rights Watch a présenté son rapport relatif au sort réservé aux mineurs étrangers non accompagnés en provenance d’Italie, lors du passage de la frontière aux cols de Montgenèvre et de l’Échelle.

S’appuyant sur le travail d’acteurs de terrain, dont la Cimade, l’organisation internationale dénonce les nombreuses violations du droit français et des normes de protection internationales des droits de l’enfant.

Par les services de police d’abord, qui procèdent chaque jour, de manière totalement arbitraire, à des refoulements sommaires. « Ça dépend de leur humeur », titre ainsi l’étude.

« Des jeunes privés de protection »

Par le conseil départemental des Hautes Alpes ensuite, en charge de l’évaluation de la minorité de ceux qui ont pu entrer sur le territoire : Human Rights Watch a constaté que « les évaluateurs utilisent diverses justifications pour refuser d’octroyer une protection aux enfants, telles que des erreurs minimes de dates, une réticence à aborder dans le détail des expériences particulièrement traumatisantes, des objectifs de vie jugées irréalistes, ou encore le fait d’avoir travaillé dans le pays d’origine ou au cours du parcours migratoire ». Le caractère défectueux des procédures suivies emporte ainsi des conséquences dramatiques pour les jeunes, privés de protection et fragilisés dans leurs démarches de régularisation à l’âge adulte.

Harcèlement des militants

Le rapport met également en lumière le harcèlement dont sont victimes les travailleurs humanitaires, bénévoles et militants, qui agissent pourtant au quotidien pour sauver des vies.

La Cimade s’indigne d’un tel constat et appelle à se mobiliser en soutien aux militants qui comparaîtront devant la Cour d’Appel de Grenoble dans les prochaines semaines.

 

Rapport téléchargeable : https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/05/france-des-enfants-migrants-prives-de-protection

 

Auteur: Région Sud-Est

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.