Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Sud-Ouest

» retour

Chroniques de rétention (2008-2010) : le billet de Marie-José, bénévole du groupe de Montauban

20 octobre 2010

CHRONIQUES DE RÉTENTION 2008-2010 ( Solin-Actes Sud, 24,5 €) LE BILLET DE MARIE-JOSE (bénévole de la Cimade à Montauban) Les permanents de la Cimade de Toulouse, m’ont dit quand il m’ont vu, le livre à la main : « Tu vas pleurer. » Oui, j’ai pleuré devant ces récits de tant de chagrins et d’injustice. Oui, […]

CHRONIQUES DE RÉTENTION 2008-2010 ( Solin-Actes Sud, 24,5 €)

LE BILLET DE MARIE-JOSE (bénévole de la Cimade à Montauban)

Les permanents de la Cimade de Toulouse, m’ont dit quand il m’ont vu, le livre à la main : « Tu vas pleurer. »

Oui, j’ai pleuré devant ces récits de tant de chagrins et d’injustice.

Oui, j’ai pleuré, en lisant leurs confidences à tous, de l’inacceptable de ce qui se passe dans les centres de rétention.

Oui, j’ai pleuré devant les larmes aux yeux d’Annette, le sentiment d’abandon de Charlotte, devant la détermination d’Eve de transmettre ce qui se passe pour les étrangers, oui j’ai pleuré devant Marie-Neige qui n’oublie pas le jeune marocain qui s’est pendu, oui, j’ai pleuré devant Charlotte qui a renoncé à sa thèse devant tant de cruauté et d’injustice, oui, j’ai pleuré, devant les enfermés, oui, j’ai pleuré devant les pensées d’Amélie, comme ça, un matin, quand elle attend, devant le portail, que la barrière se lève pour la laisser passer, oui j’ai pleuré devant le maillot jaune impossible de Lionel, oui, j’ai pleuré devant le courage et l’engagement des salariés de La Cimade, au jour le jour de leur engagement  professionnel allié à leur éthique de vie.

Mais aussi la révolte a succédé à mes larmes, quand j’ai lu, chapitre après chapitre, comment sont traités en France les étrangers, les hommes, les femmes, les enfants, livrés à la LOI, à l’inhumanité législative,  aux sigles, à la cruauté.

Oui, je me suis révoltée, une fois encore devant le travail d’Eric Besson et de ses compagnons gouvernementaux.

Oui, je veux dire NON ! à toute cette réalité si cruelle et si injuste que décrit ce livre.

Oui, je veux aller chaque vendredi au cercle de silence de ma ville

Oui, je veux reprendre ma carte à La Cimade en 2011.

Oui, mes larmes et ma révolte ne font qu’un !

Oui, je dis merci aux salariés de la Cimade de vivre au jour le jour une telle réalité et un tel combat !

Oui, je veux les remercier tous pour ce si beau livre qui transmet l’inacceptable et qui transmet leur quotidien de salariés, humblement, dans des mots de tous les jours.

À tous, un grand merci !

Inventeurs de lectures, ne manquez pas ce livre. Le lire est déjà un petit pas, vers un grand NON à ce qui couvre de honte la France, pays des droits de l’homme.

 Bonne lecture ! Bon combat ! Auprès des salariés et des bénévoles de la Cimade !

MJA

Cliquez pour retrouver le blog de Marie-José

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.